Burundi : la délicate mission d’Edem Kodjo

23/05/2015
Burundi : la délicate mission d’Edem Kodjo

Edem Kodjo

L’ancien Premier ministre togolais Edem Kodjo, désigné par l’Union africaine en qualité de médiateur dans la crise politique qui secoue le Burundi, a estimé samedi que la situation dans ce pays d’Afrique centrale était toujours très tendue.

‘Nous estimons qu’il faut tout mettre en œuvre pour apaiser un climat peu favorable au dialogue. Il faut, par exemple, que les personnes arrêtées après la tentative de coup d’Etat soient traitées avec humanité et que de façon générale, les droits de l’homme soient préservés et sauvegardés', a-t-il déclaré.

En ce qui concerne la légitimité du président Pierre Nkurunziza à vouloir briguer un nouveau mandat, Edem Kodjo a estimé qu’elle ne faisait aucun doute car ayant été élu pour la première fois en 2010 et non depuis 2005.

Il a cependant demandé au leader burundais d’écouter son peuple et les appels venant de responsables étrangers.

Le Burundi connaît depuis un mois un vaste mouvement de contestation populaire contre le président Pierre Nkurunziza, candidat à un troisième mandat à la présidentielle du 26 juin. Des manifestations ont lieu quasi quotidiennement, émaillées de nombreux heurts avec la police, avec près de 25 morts en quatre semaines.

Edem Kodjo, ancien secrétaire général de l’OUA, dirige à Lomé la Fondation Pax Africana. Il est depuis juillet 2014 membre du ‘Groupe des sages’ de l’Union africaine dont le rôle est d'appuyer la Commission de l'UA en matière de prévention et de résolution de conflits sur le continent. Il constitue une des composantes du Conseil de Paix et de Sécurité (les deux autres étant le Système d’alerte rapide et les forces africaines en attente).

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Liberté, modernité, efficacité

Justice

Le secteur de la justice est en phase d'évolution et de modernisation. Un audit donne des pistes pour davantage d'efficacité. 

Mango et Dapaong bénéficient d'un appui de l'UE

Coopération

L'UE va consacrer plus de 300 millions à la réhabilitation du réseau d’eau potable à Mango et Dapaong.

Klassou lance la riposte

Santé

Le Premier ministre, Komi Selom Klassou, a reçu jeudi Christian Maoula, le directeur d’ONUSIDA pour le Togo.

Analyse qualitative

Santé

Cofinancé par la Fondation Mérieux et l’AFD, le nouveau laboratoire central a été inauguré jeudi à Lomé.