Casques bleus mieux armés au Golan

28/06/2013
Casques bleus mieux armés au Golan

Le Conseil de sécurité de l'ONU, dont le Togo est membre, a autorisé jeudi les Casques bleus déployés sur le Golan à s'armer plus lourdement et à adapter leurs opérations afin de se protéger des retombées du conflit en Syrie.

Les Casques bleus de la Fnuod (Force de l'ONU pour l'observation du désengagement) patrouillent sur le Golan depuis 1974, pour faire respecter le cessez-le-feu ayant suivi la guerre israélo-arabe d'octobre 1973.

La Fnuod a été ces derniers mois la cible de tirs et à deux reprises des Casques bleus philippins ont été pris en otages pendant quelques jours par des opposants syriens.

Dans une résolution adoptée jeudi à l'unanimité, le Conseil exprime sa profonde inquiétude à la suite de ces incidents. Il demande à l'armée syrienne et à l'opposition de cesser leurs incursions dans la zone de sécurité entre Israël et la Syrie sur le Golan et de respecter la mission et la sécurité de la Fnuod.

La résolution prolonge aussi le mandat de la Force jusqu'au 31 décembre.

Sur recommandation du secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, les 15 pays membres du Conseil soulignent la nécessité de renforcer les capacités d'autodéfense de la Fnuod, notamment en augmentant ses effectifs jusqu'au plafond autorisé de 1.250 hommes et en améliorant ses équipements d'autodéfense.

Selon les diplomates il s'agit de doter les Casques bleus, qui ne disposent que d'armes de poing, d'armements plus lourds (mitraillettes ou fusils d'assaut) et de meilleures protections (gilets pare-balle, véhicules blindés).

Les opérations de la Fnuod ont déjà été réduites, avec notamment la suppression des patrouilles de nuit, et l'ONU prévoit de fermer certains postes d'observation et de renforcer la sécurité des autres.

L'Autriche a commencé à retirer ses 377 soldats de la Fnuod pour des raisons de sécurité et aura terminé son retrait fin juillet. Des contingents canadien, croate et japonais ont déjà quitté la Force ces derniers mois.

Pour les remplacer, Fidji s'est engagé à fournir quelque 500 soldats. Un premier groupe de 182 soldats est parti pour le Golan, selon le gouvernement fidjien.

Il manquera cependant encore quelque 250 hommes pour atteindre l'effectif de 1.250 Casques bleus souhaité par l'ONU. Les Philippines (310 soldats environ) et l'Inde (190) contribuent aussi à la force.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Au Togo, les Européens développent une diplomatie climatique

Coopération

Les ambassadeurs de France, d’Allemagne et de l’Union européenne se sont retrouvés mardi à Lomé pour parler climat et aide en faveur du Togo.

Caractère imprescriptible des actes de torture

Justice

La torture vise à briser la personnalité de la victime et constitue une négation de la dignité inhérente à l'être humain. 

Le foot togolais achève sa convalescence

Sport

Le congrès de la Fédération togolaise de football (FTF) s’est déroulé samedi à Kara (nord du Togo).

Coup de pouce aux cantines scolaires

Développement

Orabank-Togo a remis un chèque de près de 15 millions de Fcfa pour appuyer le programme de cantines scolaires.