Cen-Sad : tous derrière Omar !

23/07/2010
Cen-Sad : tous derrière Omar !

Les Etats sahélo-sahariens, Tchad compris, ont soutenu jeudi à N'Djamena le président soudanais Omar el-Béchir, rejetant les multiples appels à son arrestation et "toutes les accusations" de la Cour pénale internationale (CPI) qui le recherche pour crimes et génocide.
La Communauté des Etats sahélo-sahariens (Cen-Sad), réunie jusqu'à vendredi en sommet dans la capitale tchadienne, s'est dite toujours préoccupée par la situation au Darfour (ouest du Soudan), en proie depuis 2003 à la guerre civile et théâtre des crimes de guerre, crimes contre l'humanité et génocide attribués à M. Béchir par la CPI. Cette cour émis contre lui deux mandats d'arrêt.
En sept ans, le conflit au Darfour a fait 300.000 morts selon les estimations de l'ONU, 10.000 d'après Khartoum.
Le sommet se déroule en présence du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi et des présidents Sharif Cheikh Ahmed (Somalie), Ahmed Abdallah Sambi (Comores), Omar el-Béchir (Soudan), Issayas Afeworki (Erythrée), François Bozizé (Centrafrique), Fradique de Menezes (Sao Tomé et Principe), Thomas Yayi Boni (Bénin), Amadou Toumani Touré (Mali), Abdoulaye Wade (Sénégal), Blaise Compaoré (Burkina Faso), Faure Gnassingbé (Togo) et Omar el-Béchir (Soudan).

La rencontre de N'Djamena doit notamment examiner vendredi la redynamisation de la Cen-Sad et évoquer les questions relatives au terrorisme et à l’instabilité dans plusieurs pays africains.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.