Compaoré : « Nous sommes sur la bonne voie"

08/10/2007
Compaoré : « Nous sommes sur la bonne voie"

Le président du Burkina, Blaise Compaoré, a droit cette semaine à la Une de l'hebdo Jeune Afrique à l'occasion du 20e anniversaire de son arrivée au pouvoir. Il est interrogé sur les questions de politique intérieure et de diplomatie. Compaoré s'explique longuement sur la crise ivoirienne et sur ses relations avec Laurent Gbagbo. Une petite partie de l'interview est consacrée au Togo. Le journal rappelle son rôle de médiation dans la résolution de la crise ; une médiation qui a abouti à l'Accord politique global (APG) d'août 2006.

Le Togo est-il sorti de la crise demande Jeune Afrique à Blaise Compaoré ; réponse de l'intéressé : « Il organise des élections législatives dans les prochains jours. Nous sommes en tout cas sur la bonne voie. Restons cependant vigilants ».Le N°1 burkinabé clarifie les choses concernant les mauvaises relations supposées avec Gnassingbé Eyadema (décédé en février 2005) et le changement de climat depuis l'accession au pouvoir de Faure Gnassingbé.

« Ah, les journalistes … Cela ne s'est pas toujours mal passé avec Eyadema, mais il est vrai que nous avons eu des moments d'incompréhension. Faure, je ne le connaissais pas avant qu'il accède au pouvoir. Pour le reste, c'est une question de personnalité ».

A noter que Jeune Afrique publie dans le même numéro un article consacré aux élections législatives du 14 octobre prochain. « L'ancien parti unique (RPT, ndlr) va désormais devoir apprendre à accepter la modestie et accepter les inconnues du suffrage universel. Quant à l'UFC (parti d'opposition, ndlr), elle ne peut plus se permettre de tenir une posture de repli ou d'affrontement. Entre ces deux refondations en cours, les électeurs trancheront (…) », peut-on lire.

Jeune Afrique N° 2439 du 7 au 13 octobre 2007

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.

La Banque mondiale met le paquet

Développement

La Banque Mondiale (BM) vient d’approuver de nouveaux financements en faveur du Togo. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de 44 millions de dollars.

Montée en gamme de la médecine togolaise

Santé

L’un des critères retenu par les investisseurs étrangers pour s’implanter au Togo, c'est la qualité des soins.

Les Eperviers en terre égyptienne

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé mercredi, direction l’Egypte. Deux rencontres amicales sont prévues à Alexandrie les 24 et 28 mars prochains.