Condamnation des actes de piraterie maritime

01/11/2011
Condamnation des actes de piraterie maritime

Vivement préoccupé par la menace qu’ils font peser sur la navigation internationale, la sécurité et le développement économique des États de la région, le Conseil de sécurité des Nations Unies a condamné, lundi, tous les actes de piraterie et vols à main armée commis en mer au large des côtes des États du Golfe de Guinée. 

Les pays concernés sont, notamment, le Nigéria, le Bénin et le Togo.

Dans une résolution présentée par l’Allemagne, la France, le Gabon, l’Inde, le Nigéria et le Royaume-Uni, et adoptée à l’unanimité de ses quinze membres, le Conseil engage aussi les États membres de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao), de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) et de la Commission du golfe de Guinée à lutter contre ces actes de piraterie par une action concertée, notamment l’instauration de patrouilles maritimes bilatérales ou régionales.

Le Conseil de sécurité se félicite, en outre, du projet de de convoquer un sommet des chefs d’État du golfe de Guinée afin de réfléchir à une riposte globale dans la région.

Le Conseil s’était penché, pour la première fois, le 19 octobre dernier, sur la menace émergente de la piraterie dans le Golfe de Guinée. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Liberté, modernité, efficacité

Justice

Le secteur de la justice est en phase d'évolution et de modernisation. Un audit donne des pistes pour davantage d'efficacité. 

Mango et Dapaong bénéficient d'un appui de l'UE

Coopération

L'UE va consacrer plus de 300 millions à la réhabilitation du réseau d’eau potable à Mango et Dapaong.

Klassou lance la riposte

Santé

Le Premier ministre, Komi Selom Klassou, a reçu jeudi Christian Maoula, le directeur d’ONUSIDA pour le Togo.

Analyse qualitative

Santé

Cofinancé par la Fondation Mérieux et l’AFD, le nouveau laboratoire central a été inauguré jeudi à Lomé.