Condamnation des actes de piraterie maritime

01/11/2011
Condamnation des actes de piraterie maritime

Vivement préoccupé par la menace qu’ils font peser sur la navigation internationale, la sécurité et le développement économique des États de la région, le Conseil de sécurité des Nations Unies a condamné, lundi, tous les actes de piraterie et vols à main armée commis en mer au large des côtes des États du Golfe de Guinée. 

Les pays concernés sont, notamment, le Nigéria, le Bénin et le Togo.

Dans une résolution présentée par l’Allemagne, la France, le Gabon, l’Inde, le Nigéria et le Royaume-Uni, et adoptée à l’unanimité de ses quinze membres, le Conseil engage aussi les États membres de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao), de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) et de la Commission du golfe de Guinée à lutter contre ces actes de piraterie par une action concertée, notamment l’instauration de patrouilles maritimes bilatérales ou régionales.

Le Conseil de sécurité se félicite, en outre, du projet de de convoquer un sommet des chefs d’État du golfe de Guinée afin de réfléchir à une riposte globale dans la région.

Le Conseil s’était penché, pour la première fois, le 19 octobre dernier, sur la menace émergente de la piraterie dans le Golfe de Guinée. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais veulent encore plus de débit

Tech & Web

L’édition 2016 du Forum national sur la Gouvernance de l’Internet (FGI) au Togo se déroule depuis mercredi à Lomé.

L’urgence n’attend pas

Développement

22 localités vont bénéficier d'équipements publics grâce au financement assuré par le Programme d’urgence de développement communautaire.

L'Allemagne appuie le système de santé

Santé

L'Allemagne va aider le Togo à améliorer sa stratégie de planification familiale et de promotion des droits sexuels et reproductifs.

Méningite : il n’y a pas de fatalité

Santé

La 13e  réunion annuelle sur la surveillance, la préparation et la réponse aux épidémies de méningite en Afrique s’est ouverte lundi à Lomé.