Condamnation des actes de piraterie maritime

01/11/2011
Condamnation des actes de piraterie maritime

Vivement préoccupé par la menace qu’ils font peser sur la navigation internationale, la sécurité et le développement économique des États de la région, le Conseil de sécurité des Nations Unies a condamné, lundi, tous les actes de piraterie et vols à main armée commis en mer au large des côtes des États du Golfe de Guinée. 

Les pays concernés sont, notamment, le Nigéria, le Bénin et le Togo.

Dans une résolution présentée par l’Allemagne, la France, le Gabon, l’Inde, le Nigéria et le Royaume-Uni, et adoptée à l’unanimité de ses quinze membres, le Conseil engage aussi les États membres de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao), de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) et de la Commission du golfe de Guinée à lutter contre ces actes de piraterie par une action concertée, notamment l’instauration de patrouilles maritimes bilatérales ou régionales.

Le Conseil de sécurité se félicite, en outre, du projet de de convoquer un sommet des chefs d’État du golfe de Guinée afin de réfléchir à une riposte globale dans la région.

Le Conseil s’était penché, pour la première fois, le 19 octobre dernier, sur la menace émergente de la piraterie dans le Golfe de Guinée. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Une affaire qui ne tient pas la route

Finances

Après deux journées en garde à vue, Vincent Bolloré est ressorti mercredi soir du bureau des juges financiers parisiens avec une mise en examen pour ‘corruption’.

Exploiter la puissance du commerce pour lutter contre la pauvreté

Développement

Le Togo a bénéficié pendant 3 ans du Cadre intégré renforcé (CIR), une initiative de l'organisation mondiale du commerce. 

La qualité des soins est l'objectif central

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu mardi au CHU Sylvanus Olympio de Lomé, le plus grand hôpital du pays.

Mutualiser le renseignement

Coopération

Les ministres de la Sécurité du Conseil de l’Entente ont validé ce weekend à Lomé le mécanisme ‘Entente Renseignements’.