Conseil de sécurité : mettre fin à une injustice

25/10/2015
Conseil de sécurité : mettre fin à une injustice

Robert Dussey

Le fait que l’Afrique ne dispose pas d’un siège permanent au Conseil de sécurité de l’ONU est tout simplement une injustice, a déclaré samedi le chef de la diplomatie togolaise, Robert Dussey, lors d’un dîner organisé à l’occasion du 70e anniversaire des Nations Unies. 

M. Dussey a appelé à une organisation plus forte qui implique une modification de sa Charte.

‘Le Togo demande, de manière urgente, une révision de la Charte permettant à plus d’un milliard de personnes de notre continent de se faire représenter par au moins deux pays africains au sein du Conseil de sécurité avec droit de véto et deux autres Etats africains comme membres non permanents’, a-t-il dit. Une position qui est celle de l’Union africaine.

Un siège permanent réservé à l’Afrique est une demande récurrente du continent. Pour le moment, les choses n’ont pas beaucoup avancé.

Le Conseil de sécurité se compose de 15 membres, dont 5 membres permanents : Chine, Etats-Unis, Russie, France et Royaume Uni et 10 membres élus par l’Assemblée générale pour un mandat de 2 ans.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Corridor à risques pour les enfants

Coopération

L'UE veut protéger les enfants migrants le long du corridor Abidjan-Lagos. Le Togo est directement concerné. 

L'humain au coeur de l'action

Développement

Depuis près de 40 ans, le Togolais Julien Nyuiadzi consacre son énergie au développement agricole de son pays en plaçant l’humain au cœur de ses actions. 

Libération de sept des huit étudiants de l'UL

Justice

La justice a ordonné lundi soir la libération de sept des huit étudiants détenus depuis la semaine dernière à la suite de manifestations sur le campus de l'université de Lomé.

De l'utilité du PUDC

Développement

Un an après son lancement, le PUDC offre un bilan largement positif. Mais ce n'est qu'un début.