Conseil de sécurité : mettre fin à une injustice

25/10/2015
Conseil de sécurité : mettre fin à une injustice

Robert Dussey

Le fait que l’Afrique ne dispose pas d’un siège permanent au Conseil de sécurité de l’ONU est tout simplement une injustice, a déclaré samedi le chef de la diplomatie togolaise, Robert Dussey, lors d’un dîner organisé à l’occasion du 70e anniversaire des Nations Unies. 

M. Dussey a appelé à une organisation plus forte qui implique une modification de sa Charte.

‘Le Togo demande, de manière urgente, une révision de la Charte permettant à plus d’un milliard de personnes de notre continent de se faire représenter par au moins deux pays africains au sein du Conseil de sécurité avec droit de véto et deux autres Etats africains comme membres non permanents’, a-t-il dit. Une position qui est celle de l’Union africaine.

Un siège permanent réservé à l’Afrique est une demande récurrente du continent. Pour le moment, les choses n’ont pas beaucoup avancé.

Le Conseil de sécurité se compose de 15 membres, dont 5 membres permanents : Chine, Etats-Unis, Russie, France et Royaume Uni et 10 membres élus par l’Assemblée générale pour un mandat de 2 ans.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Promouvoir la disponibilité de la fibre en accès libre

Tech & Web

Au moment où les autorités togolaises mettent le paquet pour développer la fibre, des experts internationaux douchent les ambitions du pays.

Lutte régionale contre le banditisme et le terrorisme

Coopération

Plus de 200 individus soupçonnés de banditisme et d’activités terroristes ont été arrêtées lors d'une opération de sécurité régionale.

La monnaie unique est sur les rails

Cédéao

Jean-Claude Brou, le nouveau président de la Commission de la Cédéao, a présenté devant les membres du Parlement de l’organisation son plan stratégique.

Prochaine mise en œuvre du WACA

Environnement

La Banque mondiale a annoncé en avril dernier une aide de plus de 50 millions de dollars sous forme de prêt et de don pour aider le Togo à lutter contre l’érosion côtière.