Coprospérité à Abuja

19/05/2009
Coprospérité à Abuja

Le président Faure Gnassingbé a quitté Lomé mardi pour Abuja au Nigeria. Il doit s'entretenir avec son homologue Oumaru Yar'adua.

Il prendra part également à une réunion restreinte consacrée aux travaux préparatoires de la Zone d'Alliance et de Coprospérité (Zacop) qui regroupe le Nigeria, le Bénin, le Ghana et le Togo.Le chef de l'Etat est accompagné par plusieurs membres du gouvernement dont le ministre de l'Energie, Damipi Noupokou.

La Zacop a été créée en février 2009; son secrétaire exécutif adjoint est le Togolais Essowédéou Agba, nommé par Faure Gnassingbé.

Republicoftogo.com : Quelle est l'intérêt de cette nouvelle alliance ?

Essowédéou Agba :

Ma nomination à ce poste témoigne de l'intérêt que le Togo porte à cette organisation.

La Zacop est une structure qui met l'accent sur le développement et la croissance économique partagée, soutenue par la libre circulation des biens, des personnes, des capitaux, des services et une harmonisation des politiques fiscales, monétaires et d'investissement.

Republicoftogo.com : Concrètement que fait la Zacop pour mettre en pratique ce que vous venez d'énoncer ?

Essowédéou Agba :

Un sommet des chefs d'Etat des pays membres est prévu dans les semaines à venir. Cette réunion permettra justement de lancer effectivement les activités de la Zacop.

Pour l'instant, la volonté politique est largement exprimée, les experts ont déjà travaillé sur le fonctionnement pratique de cette alliance. Dès que les chefs d'Etat l'auront entériné, nous pourrons engager véritablement la phase opérationnelle.   

Republicoftogo.com : La Zacop ressemble, à certains égards, à l'Uemoa ou à d'autres organisations régionales. Comment votre alliance pourra-t-elle se différencier ?

Essowédéou Agba :

La « coprospérité » est un concept nouveau. Les Etats membres se mettent d'accord pour assurer l'interpénétration des économies par le partage des coûts et des gains. Ce n'est pas exactement ce font les autres organisations sous régionales. C'est un peu comme les débuts de l'Union Européenne où l'Allemagne et la France sont convenues d'un accord sur l'acier et le charbon. Aujourd'hui cette organisation a fait du chemin…

Republicoftogo.com : Croyez-vous vraiment que cette organisation sera efficace. Les exemples passés ne militent pas en ce sens.

Essowédéou Agba :

En tant qu'inspecteur des douanes et financier, je suis convaincu de la réussite du projet. Je pense que c'est l'organisation qui manquait ; d'ailleurs plusieurs pays pourraient nous rejoindre très prochainement.

En photo : le président du Nigeria, Oumaru Yar'adua

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les hommes qui savent aimer Valentine

Culture

La jeune chanteuse togolaise Valentine Alvares poursuit sa carrière à un rythme impressionnant. Elle vient de dévoiler son nouveau clip.

Tchanilé Banna radié à vie

Sport

L’ancien entraîneur des Eperviers, Tchanilé Banna, organisateur d’un match bidon au Bahreïn en septembre 2010, a été radié à vie par la FIFA.

Un univers musical sans frontières

Culture

Le franco-togolais Jer Ndoti donnera un concert vendredi à l'Institut Français du Togo. Un voyage dans l'univers du jazz et des musiques afri-cubaines.

Le Fonds PISCCA finance 9 projets

Coopération

Plusieurs initiatives locales contribuant à renforcer la société civile et à promouvoir les droits sociaux et économiques viennent de recevoir un coup de pouce.