Coup de Tonnerre à Lomé

18/02/2008
Coup de Tonnerre à Lomé

Le « couteau suisse » de la marine française est attendu mardi au port de Lomé où il participera aux manŒuvres « Zio 2008 » qui devraient voir l'engagement de plusieurs milliers de soldats du Togo, du Bénin et de France. Une sorte de répétition grandeur nature pour les FAT dont 800 éléments seront engagés dans la force hybride Onu/UA au Darfour.

Le Tonnerre de la marine française est un « BPC » ((Bâtiment de projection et de commandement) qui remplit de multiples fonctions cardisposant d'équipements d'une diversité impressionnante afin de s'adapter et de gérer différentes formes de crises.

Il s'agit, selon la marine française, de pouvoir projeter des forces terrestres et aériennes, d'assurer leur soutien et leur commandement, mais aussi de réaliser des évacuations, de venir en aide aux populations de pays en crise ou de contribuer à la reconstruction de zones dévastées.

Sous des allures de porte-hélicoptères, le Tonnerre  (et son frère jumeau le Mistral) est un nouvel outil géostratégique de la Marine.

Le BPV peut embarquer 450 soldats.

Caractéristiques :

Longueur : 200 mètres

Largeur : 32 mètres

Vitesse maximale : 19 nŒuds

Surface du pont d'envol : 5 200 m²

6 hélicoptères embarqués

Hôpital : 2 salles d'opération, 69 lits

Photo © Marine

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Six grandes villes bénéficiaires d'un nouveau projet de développement

Développement

La Banque mondiale va investir 30 millions de dollars dans le projet d’infrastructure et de développement urbain (PIDU).

Combattre les causes premières de la pauvreté

Développement

Un segment ministériel du Forum politique de haut-niveau sur le développement durable s’est ouvert hier à New York.

Trouver tout de suite !

Santé

Comment trouver l’hôpital le plus proche, une pharmacie, un médecin, un spécialiste ou un laboratoire d’analyses médicales ?

Evala : clap de fin

Culture

Les luttes traditionnelles en pas Kabyè sont presque terminées. Faure Gnassingbé a assisté samedi aux ultimes rencontres.