Crédibilité retrouvée

31/05/2011
 Crédibilité retrouvée

Le sommet de l’UEMOA qui s’est achevé lundi soir à Lomé est incontestablement un beau succès pour le président Faure Gnassingbé. Cette réunion marque définitivement le retour du Togo sur la scène diplomatique africaine. Le chef de l’Etat est parvenu à rassembler la totalité de ses homologues membres de l’organisation ; une première depuis bien des années. D’ordinaire, les sommets de l’UEMOA et de la Cédéao n'attirent qu’une poignée de présidents qui préfèrent généralement déléguer leur Premier ministre ou leur ministre des Finances.
Mais à Lomé, ils étaient tous là; Alassane Ouattara de Côte d’Ivoire, Abdoulaye Wade du Sénégal, Blaise Compaoré du Burkina et même le président de Guinée Bissau dont les sorties à l’étranger sont plutôt rares.
Il est vrai que Faure Gnassingbé n’a ménagé aucun effort pour faire de cette réunion un succès. Coups de téléphone à ses pairs, envoi d’émissaires et déplacements personnels se sont succédés tout au long des mois d’avril et de mai.
Le président togolais s’est rendu à Ouagadougou, Bamako et Dakar afin de convaincre ses homologues de participer au sommet de Lomé.
Pendant son premier mandat (2005-2010), Faure avait joué profil bas en matière de politique étrangère pour ménager les susceptibilités des uns et des autres dans la région, mais depuis sa réélection en mars 2010, il a décidé de relancer une diplomatie digne de ce nom tant en Afrique qu’à l’international, dont le sommet de l’UEMOA est l’une des illustrations.

VOIR LE DIAPORAMA DU SOMMET

EN VIDEO

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !