Curieuse interprétation

31/03/2009
Curieuse interprétation

Le Département d'Etat a rendu public lundi la version française du « Rapport 2008 sur Droits de l'Homme au Togo ». L'administration US a pour habitude d'être sévère à l'égard des pays qu'elle audit ; elle ne déroge pas à la règle. A la lecture du document, on a (presque) le sentiment de lire une version datant d'il y a une bonne dizaine d'années. Le plus surprenant est le préambule qui note que «de sérieux problèmes des droits de l'homme demeurent, y compris l'incapacité partielle des citoyens à changer leur gouvernement ».

Que sous-entend le Département d'Etat ? D'autant plus étrange que quelques lignes plus bas, on peut lire que « Des observateurs internationaux et nationaux ont supervisé les élections (législatives d'octobre 2007, ndlr) qu'ils ont déclarées généralement libres, équitables, transparentes, et paisibles ».Rappelons au passage que les Togolais ont la capacité de changer leurs dirigeants à chaque élection, comme c'est le cas aux Etats-Unis et ailleurs dans le monde.

Pour le reste, le rapport n'est pas complaisant. Il reconnaît cependant l'existence d'une presse libre, indépendante et critique à l'égard du pouvoir et un accès à internet et aux courriers électroniques qui se fait sans restrictions. Ouf !

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les hommes qui savent aimer Valentine

Culture

La jeune chanteuse togolaise Valentine Alvares poursuit sa carrière à un rythme impressionnant. Elle vient de dévoiler son nouveau clip.

Tchanilé Banna radié à vie

Sport

L’ancien entraîneur des Eperviers, Tchanilé Banna, organisateur d’un match bidon au Bahreïn en septembre 2010, a été radié à vie par la FIFA.

Un univers musical sans frontières

Culture

Le franco-togolais Jer Ndoti donnera un concert vendredi à l'Institut Français du Togo. Un voyage dans l'univers du jazz et des musiques afri-cubaines.

Le Fonds PISCCA finance 9 projets

Coopération

Plusieurs initiatives locales contribuant à renforcer la société civile et à promouvoir les droits sociaux et économiques viennent de recevoir un coup de pouce.