Curieuse interprétation

31/03/2009
Curieuse interprétation

Le Département d'Etat a rendu public lundi la version française du « Rapport 2008 sur Droits de l'Homme au Togo ». L'administration US a pour habitude d'être sévère à l'égard des pays qu'elle audit ; elle ne déroge pas à la règle. A la lecture du document, on a (presque) le sentiment de lire une version datant d'il y a une bonne dizaine d'années. Le plus surprenant est le préambule qui note que «de sérieux problèmes des droits de l'homme demeurent, y compris l'incapacité partielle des citoyens à changer leur gouvernement ».

Que sous-entend le Département d'Etat ? D'autant plus étrange que quelques lignes plus bas, on peut lire que « Des observateurs internationaux et nationaux ont supervisé les élections (législatives d'octobre 2007, ndlr) qu'ils ont déclarées généralement libres, équitables, transparentes, et paisibles ».Rappelons au passage que les Togolais ont la capacité de changer leurs dirigeants à chaque élection, comme c'est le cas aux Etats-Unis et ailleurs dans le monde.

Pour le reste, le rapport n'est pas complaisant. Il reconnaît cependant l'existence d'une presse libre, indépendante et critique à l'égard du pouvoir et un accès à internet et aux courriers électroniques qui se fait sans restrictions. Ouf !

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La directrice des Peace Corps reçoit Frédéric Hegbe

Coopération

L’ambassadeur du Togo aux Etats-Unis, Frédéric Edem Hegbe, s’est entretenu mercredi avec la directrice nationale des Peace Corps, Joséphine K. Olsen.

Le gouvernement poursuit son programme de forages

Développement

12% de la population n’a toujours pas accès à l’eau potable. Un chiffre divisé par deux en dix ans.

La Chine s'engage contre le paludisme

Santé

Le Togo est loin d’avoir gagné son combat contre le paludisme, mais il peut compter sur ses partenaires dont la Chine.

La FTF assure

Sport

Nouvelle saison. Le championnat de première division débute le 23 septembre avec 7 rencontres à l’affiche.