Damas doit respecter la date butoir

10/04/2012
Damas doit respecter la date butoir

Le Conseil de sécurité, dont le Togo est membre, a appelé mardi les autorités syriennes à cesser les combats avant le jeudi 12 avril, rapporte le site onutogo.org.

Dans une déclaration lue par l'ambassadrice américaine à l'ONU, Susan Rice , le Conseil de sécurité soutient la demande formulée plus tôt par le médiateur international Kofi Annan que les autorités syriennes cessent les combats avant le 12 avril à 06h00, heure de Damas (03H00 GMT).

Le médiateur avait adressé une lettre de trois pages au Conseil déplorant mardi que le régime syrien n'ait pas rempli tous ses engagements de retrait militaire à la date du 10 avril et demandant au Conseil d'inviter instamment pouvoir et opposition à respecter la date limite du 12 avril pour cesser totalement les hostilités.

Je reste convaincu que tout doit être fait pour obtenir une cessation de la violence sous toutes ses formes le 12 avril à 06H00 (heure de Damas), réaffirme M. Annan dans sa missive.

S'adressant à la presse, Mme Rice a rejeté l'idée que le Conseil fixe une nouvelle échéance le 12 avril après avoir laissé passer une première échéance. Je ne vois pas cela comme une nouvelle date limite, la date limite était aujourd'hui, a-t-elle affirmé, ajoutant: le date limite est passée et les violences ont continué.

En photo : le président Faure Gnassingbé et Susan Rice en février dernier au Conseil de sécurité

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.

Le Roy : 'Adebayor est très important pour nous'

Sport

Adebayor a été incroyablement physique contre la Côte d’Ivoire. Claude Le Roy ne tarit pas d'éloges sur le capitaine des Eperviers.

Eléphants et Eperviers se séparent sur un nul

Sport

Le Togo et la Côte d’Ivoire ont fait match nul lundi à Oyem (0-0). La CAN commence bien pour les Eperviers.

Les raisons de la mort violente d'une Togolaise à Washington

Faits divers

Le meurtrier présumé de Waliyatou Amadou, une jeune togolaise de 23 ans poignardée à mort à Washington, est sous les verrous.