Désarmement : le Togo demande plus de moyens

23/10/2010
Désarmement : le Togo demande plus de moyens

Pour contrer la menace des armes de destruction massive autres que nucléaires, la communauté internationale doit renforcer les trois instruments multilatéraux dont elle dispose, ont estimé vendredi à New York plusieurs délégations aux Nations Unies.
Et notamment les capacités des Centres régionaux spécialisés de l’Onu.
Le représentant du Togo, Kokou Nayo M’Beou, dont le pays accueille le Centre régional pour la paix et le désarmement en Afrique, a réaffirmé le rôle déterminant de ces Agences en insistant sur la contribution apportée par celui de Lomé.
M. M’Beou a rappelé que le gouvernement togolais continuait, en dépit de ses difficultés financières, à remplir la part du contrat qui est le sien en tant que pays hôte.
Dans ce contexte, il s’est réjoui de la décision de renforcer les capacités humaines et opérationnelles du Centre, ce qui a permis de multiplier et de diversifier ses activités.
Kokou Nayo M’Beou a invité les États africains à faire des contributions volontaires au Centre comme ils s’y sont engagés lors de la réunion du Conseil exécutif de l’Union africaine, organisée à Khartoum en 2006.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Guinée Bissau : la Cédéao brandit la menace de sanctions

Cédéao

Faute d'avoir respecté ses engagements vis à vis de la Cédéao, la Guinée Bissau pourrait être sanctionnée par l'organisation régionale.

La transformation numérique est lancée

Tech & Web

Depuis jeudi, les étudiants des universités publiques disposent d’une connexion internet Wi Fi haut débit. Accès disponible dans les salles de cours et sur le campus.

Mauvaise chute

Sport

Les Eperviers du Togo chutent lourdement au dernier classement FIFA publié jeudi. Cinq points de moins.

Le pape du riz hybride va accueillir de nouveaux stagiaires

Coopération

L’université agronomique de Changsha (Chine) va proposer un nouveau cycle de formation aux agriculteurs togolais.