Détermination commune

04/08/2014
Détermination commune

Le président Faure Gnassingbé lundi à Washington

Le trafic des espèces protégées ne cesse de prendre de l’ampleur. C’est la raison pour laquelle les Etats-Unis ont décidé d’inscrire à l’ordre du jour du sommet USA-Afrique cette question. Une conférence s’est déroulée lundi à Washington à laquelle la Maison Blanche avait tenu à associer le Togo qui s’illustre au quotidien dans la lutte contre le commerce illégal d’ivoire.

Le président Faure Gnassingbé y assistait en compagnie de ses homologues du Gabon, de Namibie et de Tanzanie.

En Février 2014, le président Barack Obama a lancé une stratégie nationale de lutte contre la traite de la faune. Les Etats-Unis coopèrent étroitement avec le Togo pour renforcer ses capacités à lutter contre le trafic des espèces sauvages. 

Police et douane ont saisi des quantités importantes d’ivoire à Lomé ces 12 derniers mois. Le Togo sert de base de réexportation aux trafiquants.

Lors de son intervention, le chef de l’Etat togolais a rappelé que son pays ne ménageait aucun effort pour mettre un terme au trafic des espèces protégées. Il a appelé à une plus grande coopération internationale et a demandé l’appui financier des agences américaines spécialisées. Il a remercié le gouvernement américain pour sa détermination à éradiquer le fléau ; une détermination partagée avec les autorités togolaises.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.