Deux Etats pour deux peuples

20/11/2013
Deux Etats pour deux peuples

En marge du IIIe sommet afro-arabe qui se déroule actuellement à Koweït City, le ministre des Affaires étrangères togolais, Robert Dussey, s’est entretenu mercredi avec son homologue palestinien, Riyad al-Maliki (photo).

La position du Togo sur le dossier proche-oriental est connue.

Le président Faure Gnassingbé l’a maintes fois répété, tant à la tribune des Nations Unies qu’en Israël, lors de sa visite officielle en décembre 2012 : Le Togo soutient la coexistence de deux Etats vivant en paix et se reconnaissant mutuellement. La seule voie pour parvenir à cette solution est de nature pacifique. Ce qui implique le rejet du terrorisme.

Lors de ses échanges avec Riyad al-Maliki, M. Dussey a rappelé cette position équilibrée.

Robert Dussey et le ministre palestinien des Affaires étrangères

Israéliens et Palestiniens ont repris, il y a quelques mois, des pourparlers de paix sous l’égide des Etats-Unis. Des discussions laborieuses.

Israël exige notamment la reconnaissance par les Palestiniens de son caractère juif, ce qui empêcherait le retour des personnes expulsées en 1948 lors de la création de l'Etat hébreu, geste auquel se refusent les négociateurs palestiniens à ce stade des négociations.

Les Palestiniens veulent établir un Etat en Cisjordanie et dans la bande de Gaza, avec Jérusalem-Est comme capitale.

Ils craignent que la colonisation israélienne les empêche de créer un Etat viable. Plus de 500.000 Israéliens vivent en Cisjordanie et à Jérusalem-Est aux côtés de 2,5 millions de Palestiniens.

Robert Dussey a appelé les deux parties à faire des gestes pour enfin parvenir à la paix.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.

Pays d'accueil et d'intégration

Diaspora

La Semaine de l’intégration africaine s’est ouverte lundi à Lomé. Cinq jours de débats et séminaires sur le thème de la jeunesse et de l’intégration.

Intégration technologique

Tech & Web

La Cédéao veut parvenir à l’intégration, y compris pour tout ce qui concerne le secteur des télécommunications, très porteur.

Au Maroc, Agadazi explique comment le Togo combat la pauvreté

Développement

Lutter contre la pauvreté est a priorité des priorités pour le gouvernement. De nombreuses initiatives ont vu le jour.