Développement : dépasser les schémas classiques

30/09/2015
Développement : dépasser les schémas classiques

Faure Gnassingbé ce matin à la tribune de l'ONU

Intervenant mercredi à la tribune des Nations Unies à New York lors du débat général annuel, le président Faure Gnassingbé, a beaucoup insisté sur les questions de sécurité en Afrique de l’Ouest.

‘La longue et riche expérience des Nations Unies nous enseigne que la paix et la sécurité sont à la fois des préalables et des composantes du développement’.

Il a mentionné son pays dont l’économie est largement tributaire de l’hinterland ouest-africain. Sans stabilité et sans sécurité, rien ne serait possible. 

A cet égard, il a invité l’Afrique et la communauté internationale à poursuivre sa lutte contre le groupe terroriste Boko Haram. Cette organisation islamiste tentent de répandre une doctrine qui ne correspond à aucune des valeurs fondamentales de notre continent. 

A l’approche de la conférence de Paris sur le climat, le chef de l’Etat a souligné la nécessité de parvenir à un accord global et contraignant. Le Togo paye déjà le prix du réchauffement climatique avec l’érosion de ses côtes et les inondations récurrentes.

‘Il y a des enjeux immédiats de survie pour les populations riveraines qui exigent des réponses urgentes et appropriées nécessitant d’importants investissements’, a souligné le chef de l’Etat.

Parlant environnement et sécurité, le chef de l’Etat togolais a évoqué la tenue prochaine à Lomé d’une conférence internationale sur la sécurité maritime et le développement en Afrique. L’objectif est d’aboutir à une charte maritime qui donnera les moyens d’agir pour que la mer demeure un atout majeur pour le développement de l’Afrique.

M. Gnassingbé a parlé du rôle des Nations Unies, 70 ans après leur création. Les opérations de maintien de la paix, dont le Togo est un contributeur important, ont permis de mettre un terme à de nombreux conflits et d’en éviter d’autres.

Il a salué l’action du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme dont la représentation au Togo a aidé le gouvernement, les institutions nationales et la société civile à renforcer leurs capacités dans le domaine de la protection et de la promotion des droits humains. Remerciements adressés également au PNUD et au représentant du SG de l’ONU pour l’Afrique de l’Ouest.

Héroïsme des personnels soignants

‘Nous sommes profondément convaincus qu’une société, où les droits de la personne humaine sont protégés et garantis, a toutes les cartes en main pour réaliser ses promesses de développement’, a indiqué le président togolais.

Coordonnateur de la lutte contre cette maladie dans l’espace de la Cédéao, M. Gnassingbé a adressé sa gratitude aux Etats, aux organisations régionales, à tous les partenaires bilatéraux et multilatéraux, aux organisations non gouvernementales qui ont mobilisé des moyens considérables pour aider les pays les plus touchés endiguer l’épidémie. Il a aussi rendu hommage à l’héroïsme des personnels soignants, toutes nationalités confondues au péril de leur vie.

‘Aujourd'hui Ebola est affaibli, mais pas totalement vaincu. Nous devons tous ensemble rester vigilants non seulement pour éradiquer les foyers résiduels mais, au-delà, rebâtir des systèmes plus résilients face aux vulnérabilités et chocs, de tous ordres, auxquels nous sommes exposés. Ces crises ne doivent pas nous empêcher de garder le cap et de tenir les promesses de croissance économique et de progrès social’, a-t-il déclaré.

Parlant économie, Faure Gnassingbé s’est félicité de ce que la croissance économique africaine soit l’une des plus fortes au monde ces dernières années. ‘Mais force est de constater qu’au rythme actuel, l’Afrique ne sera pas en mesure de donner massivement des emplois à sa jeunesse et de réduire de manière significative la pauvreté’, a-t-il prévenu.

L’ impératif d’une croissance économique accélérée et inclusive exige des actions structurantes et des financements qui vont au delà des schémas classiques, a-t-il suggéré.

Le président togolais a enfin souhaité que les Nations Unies, dans les années à venir, puissent donner l’occasion de préserver et de consolider l’adhésion collective aux idéaux de paix, de sécurité et de développement durable.

Intervention du chef de l'Etat aux Nations Unies

Le discours en vidéo

Informations complémentaires

AG ONU DISCOURS.pdf 76,82 kB

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L'engagement des Togolais de l'extérieur

Diaspora

Un membre de la Diaspora a annoncé son intention de créer une institution de micro finance pour venir en aide aux plus démunis.

Promotion de la culture Tem

Culture

Le festival international des musiques et danses traditionnelles TEM Festekpe aura lieu 9 au 11 décembre  à Sokodé.

UEMOA : le Sénégal remporte la coupe

Sport

Les Lions du Sénégal ont battu samedi par 1-0 les Aigles du Mali en finale de la 7e édition du tournoi de l'intégration de l'UEMOA.

Infrastructures de base : nouvel engagement de l’UE

Coopération

Améliorer l’accès à l’eau potable et proposer de meilleures conditions sanitaires aux habitants de Notsé. C'est l'objectif d'un programme financé par l'UE.