Développer la coopération entre Lomé et Belgrade

27/09/2012
Développer la coopération entre Lomé et Belgrade

Une rencontre s’est déroulée jeudi en fin de matinée au siège des Nations unies à New York entre le président togolais, Faure Gnassingbé, et son homologue serbe, Tomislav Nikolic.

Issue de l’ex-Yougoslavie, la Serbie entend s’arrimer à l’Union européenne tout en développant parallèlement les échanges avec les pays en développement, notamment en Afrique. C’est la raison de l’entretien du jour. Belgrade estime que le Togo peut constituer une intéressante tête de pont en Afrique de l’Ouest pour pénétrer les marchés de l’Hinterland.

« Notre pays possède une expertise dans de nombreux domaines, qu’il s’agisse de l’industrie, de l’agriculture ou de la santé que nous serions heureux de faire partager », a expliqué le chef de l’Etat serbe. En outre, Belgrade est à la recherche de nouveaux marchés pour ses entreprises. 

Le ministre Serbe des Affaires étrangères, Vuk Jeremic (aujourd’hui président de l’Assemblée générale des Nations Unies) s’était rendu à Lomé au début de cette année. Son message était double : rappeler que Belgrade avait voté en faveur du Togo lors de l’élection au Conseil de sécurité et sensibiliser les autorités togolaises à la question du Kosovo.

Ce pays n'est pas membre de l’ONU. Pour le devenir, l'entité doit obtenir le soutien de 9 membres du Conseil de sécurité sur les 15, en comprenant l'avis favorable des 5 membres permanents, puis obtenir à l'Assemblée générale un avis positif à la majorité des deux tiers (193 membres). Le Kosovo est actuellement reconnu par 3 membres permanents du conseil de sécurité et par 90 pays membres de l'ONU.

Belgrade s’est toujours opposé à l’indépendance de cette ex-province yougoslave.

« Malheureusement, malgré son engagement considérable pour respecter strictement le droit international ainsi que l’ensemble des instruments sur lesquels reposent les Nations Unies, la République de Serbie fait face à une violation des principes fondamentaux de la Charte de l’ONU sur une partie de son territoire. La Serbie (…) reste pleinement engagée en faveur d’un processus propice à une paix durable entre Serbes et Albanais », a déclaré Tomislav Nikolic interrogé par republicoftogo.com, en faisant référence à la déclaration d’indépendance « unilatérale » du Kosovo en 2008.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Sécurité humaine et changement climatique

Environnement

Lomé pourrait accueillir fin septembre plusieurs réunions sur les changements climatiques organisées par le WASCAL.

PUDC : les clés du succès

Développement

Le rôle des leaders communautaires et de quartiers est primordial pour un succès du Programme d’urgence de développement communautaire.

L’Etat n’a pas les moyens de répondre à toutes les doléances

Social

Le malaise au sein du ministère de la Fonction publique est réel et des problèmes se posent concernant les conditions de travail.

Forêts : le Togo opte pour la convergence

Environnement

Le Togo adhère pleinement au plan de convergence pour la gestion et l’utilisation durables des écosystèmes forestières dans l'espace Cédéao.