'Dialogue politique inclusif et sincère'

04/12/2017
'Dialogue politique inclusif et sincère'

Les représentants européens lundi à Lomé

La 18e session du dialogue entre le gouvernement et l’Union européenne s'est déroulée lundi à Lomé. Autour de la table, officiels togolais et les ambassadeurs de l'UE, de France, d'Allemagne, de Belgique, d'Espagne, d'Italie et des Pays Bas.

Les travaux étaient dirigés par Robert Dussey, le ministre en charge des Affaires étrangères. D’autres membres de l’équipe gouvernement étaient également présents parmi lesquels les ministre de la Sécurité, de l’Administration territoriale, de la Fonction publique et de la Planification.

En vertu de l’article 8 de l’Accord de partenariat ACP-UE, un dialogue politique périodique a été institué entre le Togo et l’UE. Il se tient généralement au second semestre de chaque année.

‘Cette rencontre se tient dans un contexte sociopolitique inhabituel et beaucoup de questions se posent sur l’avenir de notre pays. Mais je voudrais vous rassurer que le gouvernement prendra toutes les décisions qui iront dans le sens de la stabilité et également pour le bien-être de notre population’, a déclaré M. Dussey.

‘Sur la situation politique au Togo, il a notamment été question des réformes institutionnelles et constitutionnelles qui sont au centre des manifestations qui ont rendu le climat sociopolitique délétère. Le gouvernement a rassuré la partie européenne sur les dispositions en cours afin qu’un dialogue politique inclusif et sincère se tienne pour sortir de cette crise’, souligne le communiqué final.

L’ambassadrice européenne au Togo, Cristina Martins Barreira, a salué l’annonce par les autorités de l’ouverture d’un dialogue avec l’opposition pour mettre fin aux tensions.

Les échanges ont aussi porté sur les questions d’actualité, le processus de décentralisation, la migration, les retombées du récent sommet Afrique-UE à Abidjan, le plan national de développement et la lutte contre le terrorisme.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Esprit de compromis

Cédéao

La Cédéao a invité les responsables politiques togolais à s'engager très rapidement dans un processus de dialogue.

Solution en vue à Bissau ?

Cédéao

Le président de la Cédéao, Faure Gnassingbé, a rencontré vendredi à Abuja son homologue de Guinée Bissau.

Innover pour une santé de meilleure qualité

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu jeudi au CHR d’Atakpamé (région des Plateaux) qui expérimente depuis plusieurs mois un processus de gestion externe.  

Les priorités de la BM pour 2018

Développement

Joëlle Dehasse, la représentante de la Banque mondiale à Lomé, a indiqué les priorités de son institution pour l’année prochaine.