Dissensions avant l’ouverture du sommet Rio+20

19/06/2012
Dissensions avant l’ouverture du sommet Rio+20

Une centaine de chefs d'Etat ou de gouvernement ont commencé mardi à arriver à Rio pour un sommet pendant lequel ils devraient s'engager en faveur de l'éradication de la pauvreté et de la préservation de la planète, dans une ambiance alourdie par leurs dissensions.

Des dizaines de ministres devaient comme eux participer, de mercredi à vendredi, à ce sommet intitulé Rio+20, vingt ans après le premier sommet de la Terre.

Le Togo est représenté par le ministre de l’Environnement, Kossivi Ayikoe, arrivé dimanche au Brésil.

Les participants doivent ratifier vendredi un projet de déclaration finale de 49 pages, intitulée L'avenir que nous voulons. Ce texte a été rédigé sous l'autorité du Brésil, pays hôte, après que les négociations conduites pendant cinq mois par les Nations unies n'eurent pas abouti.

Le document a fait l'objet de longues discussions au cours de la nuit de lundi à mardi, les Européens refusant un document qui leur semblait dépourvu d'ambition, avec une régression du multilatéralisme. Ils demandent en particulier qu'une place plus grande soit faite au Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE), même s'il n'accède pas au titre d'organisation onusienne pleine et entière.

Les négociations ont repris ce mardi.


En photo : (de gauche à droite) Sha Zukang, secrétaire général du sommet Rio+20, Antonio de Aguiar Patriota, ministre des Affaires étrangères du Brésil, et Fernando Collor de Mello, l’ancien président brésilien 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !