Edgars Rinkevics : ‘Nous sommes déterminés à développer nos relations avec le Togo’

07/01/2015
Edgars Rinkevics : ‘Nous sommes déterminés à développer nos relations avec le Togo’

Robert Dussey et Edgars Rinkēvičs mercredi à Riga

Robert Dussey, le ministre togolais des Affaires étrangères, effectue depuis mercredi une visite de travail en Lettonie, pays avec lequel des relations diplomatiques ont été établies en septembre 2014 et qui préside depuis le début de l’année le Conseil européen.

Après des discussions avec les responsables du patronat, deux heures de rencontre, ponctuées par un déjeuner officiel, ont débuté avec Edgars Rinkēvičs, le chef de la diplomatie lettone.

Les deux hommes ont abordé les questions bilatérales et particulièrement le renforcement de la coopération économique.

Il a aussi été question de la lutte contre la piraterie maritime et de l’implication de Riga dans la promotion de la sécurité et de la stabilité en Afrique. Le Togo organisera en novembre 2015 une conférence internationale sur la sécurité maritime.

Autres sujets évoqués, la crise en Ukraine et la lutte contre le virus Ebola.

Dans un entretien accordé à Republicoftogo.com et à Togodiplomatie.info, Edgars Rinkēvičs, donne plus de détails sur le contenu de ses discussions avec Robert Dussey.

Republicoftogo.com : En matière de coopération économique, comment envisagez-vous les relations entre Riga et Lomé. Votre pays n’a pas une longue tradition d’échanges avec les pays africains

Edgars Rinkēvičs : La Lettonie a des relations commerciales avec près de 40 pays africains, y compris avec le Togo. Mais il est vrai que les échanges sont relativement modestes, ils représentent à peine 2% de la balance commerciale. Cela prouve qu’il existe un vrai potentiel de développement. Riga et Lomé sont deux capitales qui ont d’importantes activités portuaires, les deux pays ont la particularité d’être des Hub commerciaux régionaux. En matière de logistique, il y a sans doute de bonnes perspectives de coopération.

Même si les échanges entre le Togo et la Lettonie sont faibles, il n’est certainement pas l’un des plus petits de nos partenaires et nous voyons de bonnes perspectives pour le renforcement de la coopération, notamment dans le secteur pharmaceutique, des fertilisants, des télécommunications et des nouvelles technologies.

Republicoftogo.com : Lors de votre rencontre avec M. Dussey, vous avez abordé la question de la sécurité en Afrique : lutte contre la piraterie maritime et le terrorisme. Pouvez-vous nous en dire davantage

Edgars Rinkēvičs : La sécurité en Afrique est l’une des priorités du dialogue entre l’Union européenne et l’Afrique. La Lettonie prend part à deux opérations militaires de l’UE sur le continent. Nous avons une mission de formation au Mali, nous menons des opérations de surveillance des côtes somaliennes. En outre, notre pays est celui qui a la plus importante contribution per capita dans l’opération menée en République centrafricaine avec 38 soldats qui s’est achevée mi-novembre.

La Lettonie soutient évidemment la lutte contre la piraterie maritime dans le Golfe de Guinée et nous nous réjouissons de l’initiative togolaise d’organiser une conférence internationale sur ce thème. Nous soutenons les recommandations adoptées lors du sommet de Yaoundé et la stratégie développée par l’Union européenne. C’est une réponse concrète à la menace.

Republicoftogo.com : Vous avez également parlé du virus Ebola. Quelle peut-être l’aide de Riga dans ce domaine ? 

Edgars Rinkēvičs : Oui et nous sommes très concernés par la propagation du virus en Afrique de l’Ouest qui constitue un risque sanitaire, économique et sécuritaire pour l’ensemble de cette région. La Lettonie soutient tous les efforts menés par l’Union européenne et les autres partenaires. Concernant le rôle actif que peux jouer mon pays dans la lutte contre l’épidémie, je dois reconnaître qu’il est limité. Cependant, le gouvernement a accordé une contribution financière au Fonds des Nations Unies créé pour éradiquer Ebola.

Republicoftogo.com : 2015 est consacrée comme étant l’année du développement par l’Union européenne dont votre pays assure la présidence. Comment la Lettonie envisage une coopération plus efficace avec l’Afrique ?

Edgars Rinkēvičs : L’année européenne pour le développement est une occasion unique de faire le bilan de la coopération entre l’Europe et les pays en développement et d’imaginer des voies nouvelles vers davantage d’efficacité. Le volet UE-Afrique occupera une large place.

Ici en Lettonie, à notre niveau, nous avons déjà mené de nombreuses initiatives concernant la coopération et le développement.

2015 est une année spéciale qui doit permettre à la communauté internationale de s’accorder sur les priorités pour le développement. La Lettonie, en qualité de président du Conseil européen jouera son rôle et travaille déjà étroitement avec de nombreux pays parmi lesquels le Togo.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

UEMOA : le Sénégal remporte la coupe

Sport

Les Lions du Sénégal ont battu samedi par 1-0 les Aigles du Mali en finale de la 7e édition du tournoi de l'intégration de l'UEMOA.

Mobilité et développement

Diaspora

Plus d’un million de Togolais vivent à l’étranger. Leurs compétences et leur appui financier sont autant d'atouts pour contribuer au développement du pays.

Harmoniser le système d'indemnisation

Cédéao

Un automobiliste togolais circulant dans les pays de la Cédéao doit impérativement disposer d’une ‘carte brune’, le certificat international d’assurance.

L’aéroport de Lomé teste une alternative au GPS

Tech & Web

Un nouveau  système de positionnement par satellite baptisé ‘Galileo’ sera déployé d’ici 2020 dans les aéroports africains.