Election : l'ONU sera derrière le Togo

26/11/2014
Election : l'ONU sera derrière le Togo

Mohamed Ibn Chambas

Les Nations Unies accompagneront les processus électoraux en Afrique de l’Ouest, qu’il s’agisse du Togo, de la Côte d’Ivoire, de la Guinée ou du Burkina Faso. Tel a été le message délivré mardi par Mohamed Ibn Chambas, le représentant spécial du secrétaire général de l’ONU, lors d’une entrevue avec le Premier ministre, Arthème Ahoomey-Zunu.

Les pays mentionnés par M. Chambas organiseront des élections présidentielles en 2015 et en 2016.

Mohamed Ibn Chambas, originaire du Ghana, a été nommé à ce poste en septembre dernier. Il a pris la succession de Said Djinnit.

M. Ibn Chambas a occupé le poste de représentant spécial conjoint Union africaine-ONU pour le Darfour et Chef de l'Opération hybride Union africaine-Nations Unies au Darfour. De 2010 à 2012, il a été secrétaire général du Groupe des États d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP).

Avant cela, il avait occupé les fonctions de président de la Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) de 2006 à 2009 et secrétaire exécutif de la même organisation de 2002 à 2005.

‘Je viens de prendre mes fonctions et je suis en tournée dans la sous-région pour rencontrer les autorités d’Afrique de l’Ouest’, a indiqué M. Ibn Chambas.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Corridor à risques pour les enfants

Coopération

L'UE veut protéger les enfants migrants le long du corridor Abidjan-Lagos. Le Togo est directement concerné. 

L'humain au coeur de l'action

Développement

Depuis près de 40 ans, le Togolais Julien Nyuiadzi consacre son énergie au développement agricole de son pays en plaçant l’humain au cœur de ses actions. 

Libération de sept des huit étudiants de l'UL

Justice

La justice a ordonné lundi soir la libération de sept des huit étudiants détenus depuis la semaine dernière à la suite de manifestations sur le campus de l'université de Lomé.

De l'utilité du PUDC

Développement

Un an après son lancement, le PUDC offre un bilan largement positif. Mais ce n'est qu'un début.