Eric Kaglan : « l’audace d’espérer une meilleure Afrique »

01/08/2010
Eric Kaglan : « l’audace d’espérer une meilleure Afrique »

A l’occasion du 50e anniversaire de l’indépendance de 17 pays africains, le président américain Barack Obama organise du 3 au 5 août à Washington un grand forum de la jeunesse africaine qui réunira 120 jeunes issus de 40 pays d’Afrique pour discuter de l’avenir continent.
Trois Togolais figurent sur la liste des invités, Koffi Amegbo Nomedji, directeur des programmes à ALAFIA, une ONG qui oeuvre à l’amélioration des conditions de vie des veuves et de leurs enfants en milieu rural, Dede Marthe Woamede, qui travaille pour la société « AfricSearch », spécialisée dans l’audit et le consulting, et Eric Kaglan, journaliste à la radio privée Légende FM.


"C'est une grande opportunité qui s'offre à moi et un honneur", a déclaré samedi Eric Kaglan, dans un entretien accordé à republicoftogo.com, juste avant d’embarquer pour Paris.
Republicoftogo.com : Heureux d’avoir été invité par le Département d’Etat ?
Eric Kaglan : Je suis très content de savoir que le forum auquel je vais participer en même temps que deux autres Togolais, a été initié par celui que l’on considère aujourd’hui comme le plus grand leader du monde. C’est une formidable opportunité qui s’offre à moi. Je mesure la responsabilité qui est la mienne, celle de prouver que j’ai véritablement des qualités de leader et que j’ai de l’ambition pour mon pays et pour toute l’Afrique.

Republicoftogo.com : Ce forum sera l’occasion de réfléchir à l’avenir de l’Afrique. Comment appréhendez-vous la démarche des Etats-Unis ?

Eric Kaglan : Je pense que cette démarche procède tout simplement de la volonté de nouer un nouveau partenariat avec l’Afrique pour permettre à notre continent de se développer par lui même, à travers la bonne gouvernance et l’initiative des jeunes, un peu comme Barack Obama a eu l’occasion de le dire lors de sa visite au Ghana en juillet 2009.
En réunissant de jeunes leaders africains à Washington, j’estime qu’il s’agit pour les Etats-Unis de provoquer un déclic dans les mentalités pour permettre à l’Afrique de connaitre un réel essor dans les cinquante prochaines années. Il ne s’agit nullement pour les Etats-Unis de dicter quoique ce soit à l’Afrique, mais de nous donner l’audace d’espérer une meilleure Afrique.

Republicoftogo.com : En quoi votre participation à ce forum sera-t-elle bénéfique pour le Togo ?

Eric Kaglan : Notre participation à cette rencontre historique est le signe qu’on peut espérer un partenariat solide et bénéfique pour le Togo.
Nous allons à une rencontre d’échanges qui va surement nous édifier afin d’élaborer des stratégies concrètes et efficaces. Cela va bien évidemment se faire de concert avec tous les Togolais, surtout les jeunes de bonne volonté, soucieux du devenir de notre pays.
Je pense aussi que le suivi régulier que promettent de faire les Etats-Unis après ce forum, nous permettra de beaucoup avancer dans la construction de notre pays et de l’Afrique. Je suis très optimiste en tout cas.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Evala : clap de fin

Culture

Les luttes traditionnelles en pas Kabyè sont presque terminées. Faure Gnassingbé a assisté samedi aux ultimes rencontres.

Vous développez un projet structurant ?

Coopération

Des représentants togolais participeront du 17 au 19 septembre à Genève à la 2e conférence internationale des jeunes francophones (CJF).

26 pays représentés au prochain sommet de Lomé

Cédéao

La Cedeao et la Ceeac tiendront sommet le 30 juillet à Lomé pour discuter terrorisme et lutte contre la radicalisation. 

C'est bien, mais peut mieux faire

Uemoa

Les Etats membres de l’UEMOA doivent renforcer leurs capacités de mobilisation des recettes fiscales.