Expliquer pour convaincre

28/10/2009
Expliquer pour convaincre

Le président du Togo, Faure Gnassingbé, a reçu mardi une délégation nigérienne conduite par le Premier ministre Ali Badjo Gamatié (photo).

A la sortie de l'entretien, l'officiel n'a fait aucune déclaration. Cette visite s'inscrit dans une campagne d'explications après les élections législatives et la décision de la Cédéao et de l'Union européenne de boycotter le Niger.Le parti au pouvoir à Niamey a remporté une écrasante victoire aux élections législatives boycottées par l'opposition et dénoncées par la communauté internationale.

La tenue des législatives, unanimement critiquées, a entraîné la suspension automatique du Niger de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) pour violation des textes communautaires sur la démocratie.

La Cédéao a d'ailleurs affirmé qu'elle ne reconnaîtra pas les résultats de ce scrutin.

L'Union européenne (UE) a de son côté réitéré qu'elle suspendra sa coopération si les autorités du Niger ne restauraient pas l'ordre constitutionnel bouleversé depuis le référendum le 4 août qui a permis à M. Tandja de prolonger de trois ans son mandat qui expire en décembre, malgré des condamnations tant au Niger qu'à l'étranger.

Comme la Cédéao, l'UE, gros bailleur de fonds du Niger, avait demandé le report des législatives et mis en garde contre son "impact négatif sur les relations du Niger avec l'Union européenne".

Bruxelles avait déjà suspendu une aide budgétaire de 180 millions au Niger pour protester contre le référendum contesté.

Pour arriver à ses fins, M. Tandja avait dissout le Parlement et la Cour constitutionnelle qui s'opposaient à son projet.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les conditions de la relance

Tourisme

Le gouvernement s’est résolument engagé dans le développement et la promotion du secteur touristique.

Energie solaire photovoltaïque pour 62 localités

Environnement

Un prêt de 6 milliards de la BOAD va permettre au Togo de distribuer l'énergie solaire dans une soixantaine de localités.

L'Europe un peu plus abordable

Tourisme

459.000 Fcfa, c’est le prix d’un billet entre Lomé et Paris (ou l’Europe) en ce moment sur Air France.

Une voiture solaire assemblée au Togo

Environnement

Les industriels n’ont pas attendu la signature par le Togo de l’Accord de Paris pour se lancer dans le secteur des véhicules propres.