Explorer toutes les pistes

14/06/2012
Explorer toutes les pistes

Le Conseil de sécurité, dont le Togo est membre, et le Conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine (CPS) ont évoqué mercredi à New York les dossiers chauds comme l’instabilité en Guinée Bissau et au Mali, la crise entre les deux Soudans ; ils ont également décidé de renforcer leur coopération, indique le site onutogo.org.

«Les membres du Conseil de sécurité de l'Onu et du Conseil de paix et de sécurité de l'UA ont condamné les récents exemples de changement non constitutionnel en Afrique de l'Ouest et réaffirmé leur engagement à renforcer la démocratie, la paix et la stabilité dans le continent (africain)», peut-on lire dans la déclaration finale.

Sur le dossier du Mali, Ramtane Lamamra (photo), le Commissaire de l’Union africaine pour la paix et la sécurité, a exposé la situation et les initiatives concernant le déploiement d’une force militaire.

Le communiqué commun publié à l’issue de la rencontre souligne que « Les membres du Conseil de sécurité et de l’UA réaffirment la nécessité de défendre et de respecter la souveraineté, l'unité et l'intégrité territoriale du Mali (…) ils reconnaissent les efforts de la Cédéao qui explore toutes les pistes pour rétablir la paix et la sécurité au Mali dans le cadre du maintien de l'intégrité territoriale du Mali ».

Toutes les options, y compris un éventuel recours à la force.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.