Farewell

24/09/2016
Farewell

Faure Gnassingbé et Ban Ki-Moon en septembre 2015 à New York

Le président Faure Gnassingbé a rendu hommage samedi au secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon qui arrive au terme de son mandat de 10 ans.

Depuis New York, le chef de l’Etat a rappelé le travail accompli par l’ancien ministre des Affaires étrangères de Corée.

Durant ces huit années à la tête de l’ONU, il a assuré la promotion du développement durable, a été à l’orgine de la création d’ONU-Femmes, nouvelle grande institution qui regroupe les activités du système des Nations Unies dans ce domaine.

Il a tout mis en œuvre pour aider les pays en situation de crise ou d’instabilité. La crise syrienne a été l’un de ses gros dossiers même si les résultats n’ont pas été à la hauteur des attentes.

Ban Ki-Moon a donné une impulsion nouvelle au désarmement, à la maîtrise des armements et à la non-prolifération.

Enfin, il est parvenu à renforcer et à moderniser l’organisation.

M. Gnassingbé a rappelé que sous la direction du secrétaire général, les relations s'étaient considérablement renforcées entre le Togo et les différentes Agences de l'ONU.

Ban Ki-Moon quittera son poste à la fin de l’année. Son successeur n’est pas encore connu. Il doit être élu dans les prochaines semaines par l’Assemblée générale.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Adebayor indisponible pour une période indéterminée

Sport

Sale coup pour Emmanuel Adebayor, le capitaine des Eperviers. Selon le site StarAfrica le footballeur s’est blessé lors de la rencontre dimanche contre une équipe turque.

A la liberté, à la vie !

Culture

Le bureau régional de l’organisation de la Francophonie (OIF) a présenté lundi à Lomé son initiative baptisée ‘Libres ensemble’.

Un refuge efficace contre les moustiques

Santé

Le ministère de la Santé va fournir à la population près d’un million de moustiquaires imprégnées de longue durée d’action (MILDA).

Lutter efficacement contre le cancer

Santé

Le Togo ambitionne de se doter d’un institut de cancérologie. Pour y parvenir, il a besoin d’argent et de compétences.