Faure Gnassingbé à la rencontre des pandas géants

01/06/2016
Faure Gnassingbé à la rencontre des pandas géants

Un des locataires de la base de Chengdu salue la délégation togolaise

Le président Faure Gnassingbé poursuit sa visite d’Etat en Chine. Il a visité mercredi la base de recherches de Chengdu (province de Sichuan) sur l'élevage du panda géant.

Ce Centre de recherche à but non lucratif se consacre à l’étude et à la reproduction en captivité du panda géant.

La base de recherche se situe à 15km de Chengdu, elle est composé d’un bâtiment de recherche, d’un laboratoire de recherche ouvert, d’un musée, d’un hôpital.

Cet environnement est idéal pour la sauvegarde de cette espèce.

Le grand panda ou panda géant vit dans les forêts de bambous du centre et de l'ouest de la chine. Ce sont des régions froides, humides et montagneuses. C'est un des animaux les plus rares du monde : il n'en resterait pas plus de 1 000. Il peut vivre jusqu'à 25 ans à une altitude comprise entre 2 000 et 3 500 mètres. Il mesure 1,40 mètres et pèse entre 75 et 160 kg

Une légende chinoise raconte qu'à l'origine, les pandas étaient tout blanc mais qu'un jour, ils allèrent à l'enterrement d'une petite fille, les mains pleines de cendres en signe de deuil. Très tristes, ils frottèrent leurs yeux pour en essuyer les larmes, se consolèrent en entourant leurs bras autour d'eux, se bouchèrent les oreilles pour ne pas entendre les pleurs. Ces tâches noires sont restées sur leur fourrure.

On a longtemps cru que le panda appartenait à la famille des ratons laveurs. Aujourd'hui, les scientifiques s'accordent à dire que c'est un ours. C'est un omnivore : il se nourrit essentiellement de feuilles et de bambous mais il attrape parfois quelques rongeurs. Le panda géant est un animal très discret : il évite les autres pandas en laissant des traces odorantes sur son passage. On pense pourtant que les pandas s'expriment par la parole : onze appels distinctifs ont été recensés, mais leur signification reste inconnue.

Le gouvernement chinois a créé une douzaine de réserves naturelles pour protéger les pandas géants. Il y a fait planter plusieurs espèces de bambous qui ne fleuriront pas en même temps. Dans les réserves, les spécialistes chinois suivent les déplacements des pandas grâce à des colliers émetteurs . Rare et menacé, le panda est devenu le symbole de la vie sauvage en danger. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Affrontement d’idées

Culture

La 2e édition du championnat des joutes verbales francophones aura lieu du 25 février au 18 mars à Lomé. 

Business angels au chevet des start-up togolaises

Tech & Web

Belle opportunité pour les startups togolaises en quête de financement. Une plateforme leur permet de rechercher des investisseurs.

Premier album pour Valentine Alvares

Culture

Après une multitude de singles, la chanteuse togolaise Valentine Alvares sort son premier album. Elle met le cap à l'international.

Les adieux de Gakpé aux Eperviers

Sport

Serge Gakpé a annoncé jeudi qu'il prenait sa retraite internationale. Le Togolais évolue actuellement au Chievo de Vérone.