Faure reçoit Jerry Rawlings

25/05/2007
Faure reçoit Jerry Rawlings

L'ancien président ghanéen Jerry John Rawlings a été reçu jeudi au Palais présidentiel par le chef de l'Etat Faure, a qui il a apporté son soutien, a appris Republicoftogo.com.

"L'objectif de ma visite à Lomé est de soutenir de vive voix le président Faure Gnassingbé et de l'encourager à poursuivre les réformes politiques et sociales engagées depuis plus de deux ans", a déclaré M.Rawlings à la presse."Nous avons parlé de beaucoup de choses. Certains avaient eu un certain doute quant à sa sincérité, lorsqu'il avait décidé d'entreprendre des réformes dans ce pays. Mais actuellement, l'opinion internationale constate que le président Faure Gnassingbé est animé d'une bonne volonté", a indiqué l'ancien président ghanéen.

M.Rawlings a invité la classe politique à le soutenir.

Le Ghana et le Togo entretiennent depuis plusieurs d'années de bonnes relations de coopération. Ce qui n'a pas toujours été le cas. On se souvient des accusations répétées de l'ancien président du togo, Gnassingbé Eyadema, à l'encontre de Jerry Rawlings accusé de soutenir depuis le Ghana certains mouvement d'opposition radicaux.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Au Maroc, Agadazi explique comment le Togo combat la pauvreté

Développement

Lutter contre la pauvreté est a priorité des priorités pour le gouvernement. De nombreuses initiatives ont vu le jour.

L'AIBA veut populariser la boxe au Togo

Sport

L’International boxing association (AIBA) a lancé vendredi l’année de la boxe en Afrique destinée à promouvoir cette discipline sur le continent.

Une justice en mouvement

Justice

Une étude réalisée par Afrobaromètre révèle que dans la plupart des pays africains, des obstacles majeurs entravent encore l'accès des citoyens à la justice.

Match amical finalement confirmé

Sport

Après avoir démenti il y a quelques jours une rencontre amicale contre le Togo, la Fédération de football du Nigeria a finalement confirmé ce rendez-vous.