Fin de la mission du général Gnakoudé Béréna en Côte d’Ivoire

03/05/2012
Fin de la mission du général Gnakoudé Béréna en Côte d’Ivoire

Le commandant de la Force de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI), le général Gnakoudé Béréna (photo) a reçu mercredi des mains du représentant spécial adjoint du Secrétaire général des Nations Unies, Arnauld Akodjénou, la médaille commémorative des Nations Unies, après un peu plus d’un an passé à la tête de la Force de la mission onusienne.

La cérémonie d’au revoir organisée à son honneur au quartier général de l’ONUCI a réuni les hautes autorités civiles et militaires ivoiriennes ainsi que celles de la Mission en Côte d’Ivoire, qui avaient à leurs côtés, des responsables de la Mission des Nations Unies au Libéria (MINUL).

Le Général Béréna a, dans son allocution, rendu un hommage aux autorités politiques ivoiriennes et au peuple ivoirien dans son ensemble, pour le soutien dont la Force a fait l’objet. Il a particulièrement salué les progrès extraordinaires des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI) tant dans leur unification que dans leur organisation en l’espace d’un an. 

M. Béréna, a par ailleurs, souligné le soutien déterminant de la Force Licorne à l’ONUCI dans l’accomplissement de son mandat et salué le partenariat ONUCI- MINUL dans la gestion sécuritaire de la frontière ouest de la Côte d’Ivoire.

Rappelant les progrès accomplis dans le pays depuis un an grâce aux Ivoiriens dans leur ensemble en partenariat avec les Forces impartiales, le  Commandant de la Force a mis en exergue les défis restants, notamment l’insécurité résiduelle dans les villes et sur les grands axes, et la nécessité de faire un effort sur la protection de l’Ouest de la Côte d’Ivoire. 

Il a, dans ce cadre, appelé les casques bleus à continuer de faire montre de leurs qualités de soldats dans l’exécution des tâches restantes que sont  notamment l’appui au programme désarmement, démobilisation et réinsertion (DDR), le soutien à la modernisation de l’outil de défense et de sécurité des FRCI et l’aide aux agences des Nations Unies dans leurs entreprises quotidiennes sur le terrain.

Le Commandant de la Force s’est félicité  du redressement de la Côte d’Ivoire, un pays qui, selon lui, a su tourner la page d’une sombre partie de son histoire pour se projeter vers l’essentiel : la paix.

M. Akodjénou a, pour sa part, loué le travail du Général Béréna dans un contexte sociopolitique des plus critiques au cours duquel le Commandant de la Force a su mettre ses remarquables qualités professionnelles, notamment sa bonne disposition à la coopération avec ses homologues d’autres corps armés ou corps constitués. Ce qui, a poursuivi le Représentant spécial adjoint, a permis de donner des réponses aux multiples sollicitations des populations.

Gnakoudé Béréna, originaire du Togo, avait pris fonction à la tête de la Force de l’ONUCI le 17 mars 2011.

  

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.

La Banque mondiale met le paquet

Développement

La Banque Mondiale (BM) vient d’approuver de nouveaux financements en faveur du Togo. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de 44 millions de dollars.

Montée en gamme de la médecine togolaise

Santé

L’un des critères retenu par les investisseurs étrangers pour s’implanter au Togo, c'est la qualité des soins.

Les Eperviers en terre égyptienne

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé mercredi, direction l’Egypte. Deux rencontres amicales sont prévues à Alexandrie les 24 et 28 mars prochains.