Fin de la transition en Somalie : les recommandations du Togo

15/05/2012
Fin de la transition en Somalie : les recommandations du Togo

Augustine Mahiga, le représentant de l’ONU pour la Somalie a fait le point mardi devant le Conseil de sécurité alors que ce pays s’apprête en août à sortir de la période de transition politique avec l'adoption d'une nouvelle Constitution.

S’exprimant lors de cette séance, rapporte le site onutogo.org, l’ambassadeur du Togo aux Nations Unies, Kodjo Menan, a estimé que l’engagement de la communauté internationale en faveur de la paix et de la consolidation des institutions autorisait à l’optimisme, même si des progrès restent encore à faire. 

Il a, en particulier, salué la mise en place à Mogadiscio des comités de sécurité de district et du plan d’action visant à prévenir le recrutement des enfants soldats, ainsi que l’adoption de la politique nationale pour la réconciliation et la stabilisation dans les zones nouvellement libérées. Il s’est également félicité de la création du Comité national pour promouvoir la réconciliation nationale et rétablir l’ordre public et la justice. 

 M. Kodjo a enfin recommandé l’autonomisation des forces de sécurité avec une phase de formation des policiers et des policiers, la modernisation de la justice et du système pénitentiaire.

Le représentant togolais a enfin souligné qu’il était indispensable de mener une campagne de désarmement et d’intégration des ex-rebelles au sein des forces armées.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.