Fin de la visite d’Amadou Toumani Touré à Lomé

10/05/2010
Fin de la visite d’Amadou Toumani Touré à Lomé

Le président du Mali, Amadou Toumani Touré, a quitté Lomé mardi après-midi au terme d’une visite de quelques heures au Togo.

A l’issue des entretiens avec son homologue Faure Gnassingbé, la présidence a publié un communiqué soulignant que les deux chefs d’Etat « ont procédé à un large échange de vues sur des questions d’intérêts communs touchant à la coopération bilatérale et à la situation sous-régionale ».

« Le Président Amadou Toumani Touré a saisi cette occasion pour renouveler ses vives félicitations au Président Faure Gnassingbé pour sa brillante réélection à la tête du Togo à la suite d’un scrutin apaisé et sans violence (…), indique le même communiqué.

S’agissant des questions de paix et de sécurité en Afrique de l’Ouest, MM Touré et Gnassingbé se sont déclarés satisfaits de l’évolution du contexte politique en Côte d’Ivoire, en Guinée et au Niger ; ces deux derniers pays ayant connus des putsch ces derniers mois.

Voici le communiqué officiel publié à l’issue de la visite
Dans le cadre des concertations périodiques entre les Chefs d’Etats de la sous région et à l’invitation de son frère et Ami, son Excellence Monsieur Faure Essozimna Gnassingbé, Président de la République Togolaise, Son Excellence Monsieur Amadou Toumani Touré, Président de la République du Mali, a effectué une visite d’amitié et de travail à Lomé, au Togo, le 11 mai 2010.

Au cours de cette visite, les deux Chefs d’Etat ont procédé à un large échange de vues sur des questions d’intérêts communs touchant à la coopération bilatérale et à la situation sous-régionale.

Abordant les questions bilatérales, les deux Chefs d’Etats se sont félicités de la qualité des liens d’amitié, de fraternité et de solidarité qui unissent si heureusement leurs deux pays et leurs deux peuples.

Le Président Amadou Toumani Touré a saisi cette occasion pour renouveler ses vives félicitations au Président Faure Gnassingbé pour sa brillante réélection à la tête du Togo à la suite d’un scrutin apaisé et sans violence et a formulé à son endroit des vœux de plein succès dans l’accomplissement de son nouveau mandat.
Le Président Faure Essozimna Gnassingbé a, pour sa part, rendu un vibrant hommage au Président Amadou Toumani Touré pour tous les efforts qu’il déploie en faveur de la paix, de la sécurité et de la consolidation de la démocratie au Mali.

Se réjouissant de l’évolution positive de la situation socio-politique dans leur pays respectifs, les deux Chefs d’Etats ont souligné que la paix et la sécurité, facteurs de stabilité, doivent être, à tout instant, sauvegardées afin que soit créées les conditions de l’édification de l’Etat de droit et d’un développement économique harmonieux et durable.
Concernant les questions sous-régionales, les deux Présidents ont réaffirmé leur foi en l’intégration économique de la sous-région et ont convenu d’œuvrer davantage à préserver la paix, la sécurité et la stabilité en Afrique de l’Ouest, convaincus que, sans elle, aucune politique communautaire ne pourra être couronnée de succès.
Ils ont à cet égard, salué l’évolution positive encourageante de la situation politique notamment en Côte d’Ivoire, en Guinée et au Niger et ont à nouveau, exhorté la classe politique de chacun de ces pays à préserver le dialogue et la concertation pour la consolidation de la paix et la poursuite sereine de leurs processus électoraux.

Poursuivant leurs échanges de vues sur l’évolution de la situation politique et sécuritaire dans la sous-région, ils ont exprimé leur ferme volonté à combattre, dans le cadre des accords en vigueurs au sein de la CEDEAO et de l’UEMOA, les fléaux que sont le trafic des enfants, la criminalité transfrontalière organisée, le commerce illicite des armes légères et le terrorisme qui sont autant de maux qui entravent le développement harmonieux des pays de la région.

Sur la question de la lutte contre les changements climatiques, les deux Chefs d’Etat ont relevé la nécessité d’un cadre international équitable et effectif auquel toute la communauté internationale sera partie prenante en vue de l’adoption, dès que possible, d’un nouvel instrument juridique complet et contraignant qui devra prendre en compte la position commune africaine et les progrès réalisés à travers l’Accord de Copenhague (COP15).

A cet effet, ils ont réaffirmé leur détermination à travailler étroitement en vue d’une participation active de leurs deux pays à la 16ème Conférence des Parties (COP16) à Cancun, au Mexique et lancé un appel pressant aux pays développés pour le respect des engagements souscrits.

Les deux Chefs d’Etat ont exprimé leur profonde tristesse suite au décès de leur frère et Ami le Président Umarou Yar’Adua et adressé leurs sincères condoléances au Gouvernement et au Peuple nigérians ainsi que leur vive compassion à la famille de l’illustre disparu.

Au terme de sa visite, Son Excellence Monsieur Amadou Toumani Touré, Président de la République du Mali a exprimé à son frère et Ami le Président Faure Essozimna Gnassingbé, au Gouvernement et au peuple togolais, ses vifs remerciements et sa profonde gratitude pour l’accueil chaleureux et fraternel qui lui a été réservé ainsi qu’à la délégation qui l’a accompagné.

Son Excellence Monsieur Amadou Toumani Touré a invité son Excellence Monsieur Faure Essozimna Gnassingbé à effectuer une visite au Mali.
Cette invitation a été acceptée avec plaisir. La date sera convenue d’un commun accord par voie diplomatique.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais veulent encore plus de débit

Tech & Web

L’édition 2016 du Forum national sur la Gouvernance de l’Internet (FGI) au Togo se déroule depuis mercredi à Lomé.

L’urgence n’attend pas

Développement

22 localités vont bénéficier d'équipements publics grâce au financement assuré par le Programme d’urgence de développement communautaire.

L'Allemagne appuie le système de santé

Santé

L'Allemagne va aider le Togo à améliorer sa stratégie de planification familiale et de promotion des droits sexuels et reproductifs.

Méningite : il n’y a pas de fatalité

Santé

La 13e  réunion annuelle sur la surveillance, la préparation et la réponse aux épidémies de méningite en Afrique s’est ouverte lundi à Lomé.