Fin de la visite de Faure en Côte d'Ivoire

07/11/2008
Fin de la visite de Faure en Côte d'Ivoire

Le président du Togo, Faure Gnassingbé, a effectué vendredi une visite de quelques heures en Côte d'Ivoire au cours de laquelle il s'est entretenu avec ses homologues de Côte d'Ivoire, Laurent Gbagbo, et du Bénin, Boni Yayi. Selon le communiqué publié par la présidence ivoirienne à l'issue de la rencontre, le président Gbagbo a fait part à ses hôtes des derniers développements de la crise ivoirienne. « Il a notamment affirmé sa volonté, et celle du Gouvernement et du peuple ivoiriens, à aller à des élections libres et transparentes en vue de sortir définitivement la Côte d'Ivoire de la crise », indique le document.

Pour sa part, Faure Gnassingbé « a informé ses homologues de l'évolution de la situation sociopolitique qui prévaut au Togo, notamment la politique de réconciliation nationale, d'ouverture et de relance économique ».Les trois chefs d'Etat ont également exprimé leur « gratitude » au Président du Burkina Faso, Biaise Compaore, « pour son rôle de facilitation au Togo et en Côte d'Ivoire ».

Le président togolais était accompagné de son ministre des Affaires étrangères, Koffi Essaw.

Le communiqué final publié par la présidence ivoirienne

A l'invitation de Son Excellence Monsieur Laurent GBAGBO, Président de la République de Côte d'Ivoire, Leurs Excellences Messieurs Faure Essozimna GNASSINGBE, Président de la République Togolaise et BONI YAYI, Président de la République du Bénin, ont effectué une visite d'amitié et de travail en Côte d'Ivoire, le 7 novembre 2008. Cette visite en Côte d'Ivoire des deux Présidents, BONI YAYI et FAURE GNASSINGBE, s'inscrit dans le cadre des liens d'amitié, de fraternité et de coopération qui unissent ces trois pays frères.

Les deux Présidents étaient accompagnés chacun d'une importante délégation.

Les entretiens entre les trois Présidents se sont déroulés dans une ambiance fraternelle et de parfaite compréhension.

Les trois Présidents se sont félicités de l'excellence des relations qui existent entre leur pays et leurs peuples respectifs. Ils ont réaffirmé leur ferme volonté d'Œuvrer au renforcement de la coopération entre la République de Côte d'Ivoire, la République du Bénin et la République Togolaise.

Abordant les questions intéressant leur trois pays, ils ont tour à tour fait état de leur situation intérieure.

Le Président Laurent GBAGBO a fait part à ses hôtes des derniers développements de la crise ivoirienne. Il a notamment affirmé sa volonté, et celle du Gouvernement et du peuple ivoiriens, à aller à des élections libres et transparentes en vue de sortir définitivement la Côte d'Ivoire de la crise.

Son Excellence Monsieur Faure Essozimna GNASSINGE a, à son tour informé ses homologues de l'évolution de la situation sociopolitique qui prévaut au Togo, notamment la politique de réconciliation nationale, d'ouverture et de relance économique.

S'agissant de la situation politique interne au Bénin, le Président BONI YAYI a informé ses pairs des initiatives qu'il a prises et continuera de prendre pour renforcer la démocratie et promouvoir le progrès social et économique au Bénin.

Les échanges que les trois Chefs ont eus ont porté sur la nécessité de renforcer la paix et la stabilité dans la sous région.

Les Présidents Faure ESSOZIMNA GNASSINGBE et BONI YAYI ont félicité le Président Laurent GBAGBO pour l'évolution positive de la situation en Côte d'Ivoire et exhorté toute la classe politique ivoirienne à poursuivre ses efforts en vue d'organiser un scrutin présidentiel libre, transparent et équitable. Ils ont lancé un appel à la communauté internationale afin qu'elle apporte son appui multiforme à a Côte d'Ivoire pour la réussite de ce scrutin.

Les trois Présidents se sont réjouis des efforts réalisés pour assurer la paix, la sécurité et la stabilité au plan national.

Ils ont également exprimé leur gratitude au Président du Faso, Son Excellence Monsieur Biaise COMPAORE pour son rôle de facilitation au Togo et en Côte d'Ivoire.

Les trois Présidents ont fait un tour d'horizon des grands problèmes d'actualités africaines et internationales et se sont réjouis de leur convergence de vues sur ces questions.

Les trois Chefs d'Etat ont également abordé la question du Conseil de l'Entente et ont convenu d'oeuvrer à la dynamisation de cette Institution commune qui est la plus ancienne de la sous région ouest africaine.

Ils ont convenu de la tenue prochaine d'un sommet du Conseil de l'Entente et ont instruit leurs Ministres des Affaires Etrangères de prendre les dispositions dans ce sens.

Examinant la situation dans la sous région Ouest africaine, les trois Chefs d'Etat on lancé un appel en faveur de l'organisation rapide de la conférence sur le Sahel afin d'étudier à fond les voies et moyens d'assurer la sécurité et le développement socio-économique dans le nord du Mali et du Niger.

Ils on formulé le vŒux de voir l'ordre constitutionnel se rétablir en Mauritanie dans les meilleurs délais possibles.

Evoquant la situation sur le continent, les trois Chefs d'Etat ont vivement déploré la persistance des conflits, notamment en République Démocratique du Congo, au Soudant et en Somalie. Convaincus qu'aucun développement n'est possible sans la paix, la sécurité et stabilité, ils ont exhorté les protagonistes de ces conflits à privilégier la voie du dialogue et de la concertation en vue de consacrer les ressources disponibles aux taches prioritaires de développement.

Les trois Présidents se sont félicités de la nomination, par le Secrétaire Général de l'ONU, du Président Olusegun OBASANJO, en qualité d'Envoyé spécial en République Démocratique du Congo.

Sur le plan international, les trois Chefs d'Etat ont salué l'élection de Son Excellence Monsieur Barack OBAMA en qualité de 44ème Président des Etats - Unis d'Amérique.

Ils souhaitent vivement que la nouvelle Administration américaine accorde beaucoup plus d'intérêt aux questions liées à la promotion d'une paix et d'un développement durables en Afrique.

Evoquant les crises alimentaire, énergétique et financière auxquelles le monde est confronté, ils se sont félicité des différentes initiatives qui ont été prises pour leur trouver des solutions adéquates, en particulier la convocation d'une conférence, le 15 novembre 2008, pour examiner plus les solutions à apporter la crise financière.

Ils ont toutefois déploré que l'Afrique ne soit pas suffisamment représentée à cette importante rencontre.

Concernant la coopération économique internationale, les trois Chefs d'Etat ont examiné l'évolution du dialogue entre les pays en développement et les pays industrialisés et ont regretté l'existence de nombreux obstacles qui empêchent l'établissement d'un nouvel ordre économique mondial fondé sur la justice et l'égalité entre toutes les Nations.

Au terme de leur séjour, les Présidents Faure ESSOZIMNA GNASSINGBE et BON YAYI, ont tenu à exprimer toute leur gratitude aux Autorités et au peuple de Côte d'Ivoire pour l'accueil chaleureux et fraternel et l'hospitalité authentiquement africaine qui leur ont été réservés à eux mêmes ainsi qu'aux délégations qui les accompagnent.

Photo © Présidence de Côte d'Ivoire

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L'engagement des Togolais de l'extérieur

Diaspora

Un membre de la Diaspora a annoncé son intention de créer une institution de micro finance pour venir en aide aux plus démunis.

Promotion de la culture Tem

Culture

Le festival international des musiques et danses traditionnelles TEM Festekpe aura lieu 9 au 11 décembre  à Sokodé.

UEMOA : le Sénégal remporte la coupe

Sport

Les Lions du Sénégal ont battu samedi par 1-0 les Aigles du Mali en finale de la 7e édition du tournoi de l'intégration de l'UEMOA.

Infrastructures de base : nouvel engagement de l’UE

Coopération

Améliorer l’accès à l’eau potable et proposer de meilleures conditions sanitaires aux habitants de Notsé. C'est l'objectif d'un programme financé par l'UE.