Fin du colloque organisé par Edem Kodjo

08/12/2010
Fin du colloque organisé par Edem Kodjo

Le colloque organisé par la Fondation Pax Africana, de l’ancien Premier ministre togolais Edem Kodjo, s’est achevé mardi à Lomé
Les participants issus des organisations internationales, dont la Francophonie, la Cédéao, la Radho et d'autres institutions partenaires ont formulé des recommandations pour instaurer une culture de paix sur le continent africain. Ils ont appelé "à l'intensification des efforts en vue de l'enracinement de la démocratie, de la promotion de l'Etat de droit, de la promotion et la protection des droits civils, politiques, économiques, sociaux et culturels des peuples africains".
Sur la situation en Côte d’Ivoire, jugée « préoccupante », les participants « ont exhorté les Etats membres de la Cédéao à œuvrer pour trouver une solution idoine à cette crise ».
Enfin, les conclusions du colloque appellent à un 'accroissement des investissements dans les domaines de l'éducation, de la formation, de la recherche et de l'innovation technologique pour renforcer les capacités des ressources humaines et accélérer le progrès socioéconomique de l'Afrique".
Edem Kodjo a remercié les participants, notamment l'ancien président mozambicain Joachim Chissano, l'ancien Premier ministre du Sénégal Moustapha Niasse et les représentants des institutions internationales pour leur "précieuse contribution au succès des assises de Lomé".

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Partage des ressources

Coopération

L’Autorité du bassin du Mono (ABM) tient depuis vendredi à Lomé sa session ministérielle.

En toute amitié

Sport

Les Eperviers se rendront au mois d’octobre en Russie pour rencontrer en match amical l’Iran (5 octobre).

Un moyen efficace de combattre le paludisme

Santé

La campagne de distribution de moustiquaires imprégnées a débuté jeudi à Notsé.

Armes retrouvées à Sokodé

Faits divers

Lors de la manifestation organisée le 19 août par le PNP (opposition) à Sokodé, des armes avaient été volées dans le commissariat avant qu’il ne soit la proie des flammes.