Fin du sommet de Yamoussoukro

29/03/2014
Fin du sommet de Yamoussoukro

La Communauté économique des Etats d'Afrique de l'ouest (Cédéao), qui a conclu son sommet samedi à Yamoussoukro, a noté ‘avec satisfaction la consolidation progressive des processus de transition dans la région’ avec la  tenue pacifique des élections législatives au Togo (juillet 2013), notamment.

Dans la perspective des importantes élections prévues en 2015 au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire, en Guinée, au Nigeria, et au Togo, la Conférence a exprimé ‘sa ferme détermination à contribuer à ce que ces scrutins se tiennent dans un environnement paisible, consensuel et en conformité avec les normes régionales’, indique le communiqué officiel publié à l’issue du sommet 

S’agissant des Accords de partenariat économique (APE) entre l’Afrique de l’Ouest et l’Union européenne, les chefs d’Etat ont salué les ‘progrès remarquables enregistrés par les négociateurs dans la recherche des compromis’. 

Le projet d’accord a été validé, mais il reste des questions techniques à résoudre. En outre, le Nigeria a exprimé des réserves sur certains aspects du projet. Une fois ces problèmes résolus, le texte final sera soumis aux présidents des Etats membres.

Concernant la situation économique dans la région, les 15 Etats membres ont plaidé pour une croissance encore plus vigoureuse pour conforter l’emploi et permettre la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le Développement.  Tout en saluant les bonnes performances économiques régionales, la Cédéao a invité ses membres à poursuivre les efforts en vue de la mise en place de cadres macroéconomiques assainis et stables. 

Croissance plus vigoureuse pour conforter l'emploi

Le sommet a demandé aux Etats membres à respecter les critères de convergence macroéconomique.

Sur le dossier de l’intégration, la Cédéao s’est félicitée de la signature, par le Nigeria, le Bénin, le Togo, le Ghana et la Côte d’Ivoire du traité sur le projet d’autoroute Lagos-Abidjan. Elle a salué l’engagement pris par ces pays pour conférer un statut international à cette initiative d’envergure régionale qui requiert l’appui financier des bailleurs de fonds.

Les chefs d’Etat et de gouvernement présents à Yamoussoukro ont aussi évoqué les questions sécuritaires. Il a été question du Mali et de la Guinée Bissau. La Cédéao a adressé une mise en garde aux militaires et aux acteurs politiques contre tout acte de nature à perturber le bon déroulement du processus électoral. Des élections générales sont prévues dans les semaines qui viennent.

Le Togo était représenté à ce 44e sommet par le ministre des Affaires étrangères, Robert Dussey.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

TogoCel est un supporter enthousiaste

Sport

Togo Cellulaire met la main au porte-monnaie. Son directeur général a remis un chèque de 75 millions de Fcfa au comité de mobilisation de la CAN.

Le Togo au seuil du Compact

Coopération

Le Togo a franchi une étape décisive l’année dernière dans le processus devant conduire à son éligibilité au MCA.

Le PUDC se déploie dans tout le pays

Développement

Le Togo a lancé il y a quelques mois un ambitieux projet dénommé le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.