Francophonie : Dakar attend les chefs d'Etat

28/11/2014
Francophonie : Dakar attend les chefs d'Etat

Robert Dussey

La conférence ministérielle de la Francophonie (CMF) a adopté jeudi au terme de deux jours de discussions le projet de résolution sur l’épidémie Ebola qui sera soumis aux chefs d’Etat et de gouvernement lors du sommet de l’organisation prévu les 29 et 30 novembre.

Comme le souligne Robert Dussey, le chef de la diplomatie togolaise, le document reprend en grande partie les recommandations formulées par la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao).

‘Il faut que toutes les liaisons aériennes soient rouvertes et nous sommes opposés à la fermeture des frontières terrestres ; nous demandons plutôt le renforcement des mesures sanitaires aux frontières, afin de laisser les populations circuler librement dans l’espace francophone’, explique Robert Dussey.

Sur le plan politique, la CMF appelle au dialogue dans les pays en crise (Burkina, Centrafrique, Mali), à l’intensification de la lutte contre le terrorisme.

Les membres de la conférence se sont bien gardés d’évoquer l’élection du successeur d’Abdou Diouf au poste de secrétaire général de l’OIF. La question sera débattue directement par les chefs d’Etat.

Cinq candidats s’affrontent pour le poste.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Echange de bons procédés

Union Africaine

Les grandes manœuvres ont débuté pour l’obtention des postes de prestige à l’Union africaine.

Les inégalités entre les genres coûtent une fortune à l'Afrique

Développement

L’édition 2016 du rapport sur le développement humain en Afrique, réalisé par le PNUD, a été présentée lundi à Lomé.

L'engagement des Togolais de l'extérieur

Diaspora

Un membre de la Diaspora a annoncé son intention de créer une institution de micro finance pour venir en aide aux plus démunis.

Promotion de la culture Tem

Culture

Le festival international des musiques et danses traditionnelles TEM Festekpe aura lieu 9 au 11 décembre  à Sokodé.