Francophonie : un espace économique commun ?

04/03/2016
Francophonie : un espace économique commun ?

Kako Nubukpo

Kako Nubukpo, l’ancien ministre togolais de la Planification a trouvé un nouveau job. Il a été nommé en milieu de semaine responsable de la ‘Francophonie économique et numérique’ par l’OIF (Organisation internationale de la Francophonie).

M. Nubukpo bénéficiait jusqu’à présent d’un contrat d’un an en qualité d’enseignant à l’université d’Oxford (Grande Bretagne). 

L’OIF, crée à l’origine pour promouvoir la langue française et la culture, s’est muée progressivement en mini-ONU des pays francophones, principalement en Afrique. Elle cherche aussi à peser sur le plan économique avec l’espoir devenir une sorte de FMI pour la communauté francophone.

Certains reprochent à l'OIF de développer ces ambitions sans en avoir les moyens. D’autres conseillent à ce regroupement de pays plus ou moins francophones de se consacrer essentiellement au volet culturel en aidant au développement de l’éducation et en accompagnant l’Afrique à franchir le gap numérique.

De nouvelles idées fusent comme celle de créer un espace économique francophone considéré par plusieurs experts comme une forme de cadre de coopération néocolonial.

Dans une tribune publiée par Jeune Afrique en 2014, Kako Nubukpo avait estimé que l’addition simpliste de pays ou l’essentiel des populations ne parle en réalité pas le français mais d’autres langues, africaines ou non, conduit à créer l’illusion d’un espace économique commun qui représenterait 6 à 8% de l’économie mondiale.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

TogoCel est un supporter enthousiaste

Sport

Togo Cellulaire met la main au porte-monnaie. Son directeur général a remis un chèque de 75 millions de Fcfa au comité de mobilisation de la CAN.

Le Togo au seuil du Compact

Coopération

Le Togo a franchi une étape décisive l’année dernière dans le processus devant conduire à son éligibilité au MCA.

Le PUDC se déploie dans tout le pays

Développement

Le Togo a lancé il y a quelques mois un ambitieux projet dénommé le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.