Hortefeux : « Climat apaisé et serein » au Togo

09/01/2009
Hortefeux : « Climat apaisé et serein » au Togo

Le ministre français de l'Immigration Brice Hortefeux a rappelé jeudi à Lomé que la France était "attentive à la situation" dans ce pays, après avoir été reçu par le président togolais Faure Gnassingbé. "La France est attentive à la situation au Togo et se réjouit du climat apaisé et serein sur le territoire", a déclaré à la presse M. Hortefeux.

La France est l'un des principaux partenaires commerciaux du Togo, avec 25% de parts de marché.En 2006, les exportations de la France vers le Togo se sont élevées à 167 millions d'euros (109,54 milliards de FCFA) et celles du Togo vers la France à 13 millions d'euros (8,52 milliards de FCFA).

Une vingtaine de sociétés françaises, ainsi que plusieurs entreprises à intérêts français, opèrent au Togo, notamment dans les secteurs du transport et de l'hôtellerie.

Voici la déclaration de Brice Horteufeux après sa rencontre avec le chef de l'Etat

« Il y a une réalité, c'est que beaucoup de Togolais exercent aujourd'hui une activité professionnelle à l'étranger, puisque presque 18% de la population a choisi d'avoir une activité provisoirement à l'étranger. Deuxième réalité, c'est qu'il n'existe pas de problèmes d'organisation des flux migratoire entre la France et le Togo, je dirais, plus largement entre l'UE et le Togo. Troisième réalité, c'est que la France est particulièrement attentive à la situation au Togo et elle se réjouit du climat apaisé et serein qui règne sur le territoire.

Aujourd'hui, plus que par le passé, mon pays est prêt à contributeur aux projets que le Togo souhaite engager puisque le document DCP a été signé au mois de septembre dernier avec une aide de 140 millions d'euros et nous avons également signé les conventions pour deux aides nouvelles dans le cadre de l'amélioration de l'approvisionnement en eau potable d'une partie de Lomé et de la lutte contre le VIH.

Notre message est simple, nous sommes des partenaires qui parlent d'égal à égal avec un souci partagé d'organiser la gestion des flux migratoires en accueillant, par exemple, des étudiants togolais en France.

Aujourd'hui, la proportion des étudiants togolais est importante, environ 20% de l'ensemble des 9000 ressortissants togolais vivant en France. Nous pensons que c'est un bon signal parce que c'est utile à la France ; c'est aussi utile au Togo d'avoir des étudiants bien formés capables de contribuer efficacement à la vie administrative, économique et sociale de la République du Togo. Avec le chef de l'Etat, nous avons donc tenu un message d'amitié, de partenariat et de projets concrets en commun qui seront utiles à la population togolaise".

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Au Maroc, Agadazi explique comment le Togo combat la pauvreté

Développement

Lutter contre la pauvreté est a priorité des priorités pour le gouvernement. De nombreuses initiatives ont vu le jour.

L'AIBA veut populariser la boxe au Togo

Sport

L’International boxing association (AIBA) a lancé vendredi l’année de la boxe en Afrique destinée à promouvoir cette discipline sur le continent.

Une justice en mouvement

Justice

Une étude réalisée par Afrobaromètre révèle que dans la plupart des pays africains, des obstacles majeurs entravent encore l'accès des citoyens à la justice.

Match amical finalement confirmé

Sport

Après avoir démenti il y a quelques jours une rencontre amicale contre le Togo, la Fédération de football du Nigeria a finalement confirmé ce rendez-vous.