Joseph Weiss rend hommage aux soldats allemands

18/11/2012
Joseph Weiss rend hommage aux soldats allemands

L’Ambassadeur d’Allemagne au Togo, Joseph Weiss, a déposé dimanche au cimetière allemand de Mango (540 km au nord de Lomé) une gerbe pour honorer la mémoire des officiers disparus.

Les militaires sont Wilhelm Bierwerth, Henrich Werner et Theodor Heitman, en poste à Sansaanné, décédés en 1896 et 1899.

Après avoir reçu les honneurs militaires, le diplomate s’est incliné sur leurs tombes avant la sonnerie aux morts.

M. Weiss a indiqué que c’était la première fois qu’une cérémonie de ce genre se déroulait à Mango. Généralement, l’hommage était rendu à Whahala, là où l’armée allemande avait installé un PC radio lors de la première guerre mondiale.

«L’amitié entre l’Allemagne et le Togo est née en 1896. La conservation de cette amitié est aujourd’hui nécessaire pour nos deux Etats. Cette cérémonie est un message aux vivants pour prôner la paix et la réconciliation », a-t-il indiqué.

Le premier poste allemand au Togo fut crée en 1896. 

La cérémonie s’est déroulée présence des officiers supérieurs de l’armée togolaise, d’une délégation allemande, des autorités locales et administratives et d’un représentant du chef de l’Etat.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Avis de recrutement

Sport

La FTF va recruter un nouvel entraîneur d'ici le mois de mars. Les Eperviers doivent se préparer pour les éliminatoires de la CAN et du Mondial.

Traite des êtres humains : renforcer la dynamique de coopération

Justice

Des enquêteurs et des magistrats du Togo, du Bénin, du Cameroun, du Ghana et du Nigeria participent du 27 au 29 janvier à Lomé à un séminaire consacré à la traite des êtres humains.

Toute l’expertise des neurochirurgiens allemands

Santé

Natalma Kolani, une petite togolaise de 6 mois, née avec une malformation congénitale rare (méningo-encéphalocèle) pourra être sauvée. 

Réduction d'effectif à Asky ?

Social

La compagnie aérienne Asky, dont le siège est au Togo, envisagerait de procéder à des licenciements, selon un responsable du syndicat autonome des travailleurs de Asky (Synautra).