Kadhafi donne le ton

29/11/2010
 Kadhafi donne le ton

Le troisième sommet entre l'Union européenne et l'Afrique s’est ouvert lundi en Libye en présence du président du Togo, Faure Gnassingbé arrivé le matin même dans la capitale libyenne.

Lors de cet événement, les chefs d'État et de gouvernement examineront un certain nombre de dossiers clés comme la paix et la sécurité, le changement climatique, l'intégration régionale et le développement du secteur privé, les infrastructures et l'énergie, l'agriculture et la sécurité alimentaire, les migrations.

Les engagements politiques des leaders européens et africains seront traduits dans un plan d'action (2011-13) qui sera adopté lors du Sommet.
Une stratégie qui a pour but de renforcer la coopération dans les 8 partenariats* UE-Afrique, mais aussi dans de nouveaux domaines.
Et justement à l’ouverture des travaux, le leader libyen a estimé que les tentatives pour mettre en place ce partenariat avait échoué.
"Nous avons commencé avec une série de conventions, mais ces accords ne sont pas effectifs et sont restés sur le papier", a-t-il déclaré
"Nous nous sommes occupés de la politique, et nous avons laissé l'économique de côté. L'Afrique a besoin d'économie, pas de politique", a-t-il estimé.
"Si l'Afrique échoue dans son partenariat avec l'Europe, elle a d'autres alternatives", a-t-il averti, citant notamment l'Amérique latine, la Chine et l'Inde: "des pays et des régions qui respectent nos régimes, et n'interviennent pas dans nos affaires intérieures" selon lui.

Le colonel Kadhafi a appelé l'UE a arrêter de traiter séparément avec des groupements régionaux africains, "sinon notre partenariat est voué à l'échec".
Il a indiqué par ailleurs que les Accords de partenariat économique (APE) que l'UE négocie sans grand succès avec les pays africains n'ont pas aidé au développement économique et agricole et ont "conduit au contraire à une baisse du niveau de vie et des exportations des pays africains vers l'Europe".
"Nous voulons un partenariat d'égal à égal basé sur l'intérêt mutuel et non sur l'exploitation", a-t-il déclaré.
Les Accords de partenariat économique sont censés remplacer le régime commercial préférentiel accordé par l'Europe à ses anciennes colonies, régime jugé incompatible avec les règles internationales par l'Organisation mondiale du commerce (OMC).
M. Kadhafi a attaqué l'OMC, la Banque mondiale et le Fonds monétaire internationale (FMI), des organisations qu'il a qualifiées de "terroristes" et qui "ont détruit l'Afrique" selon lui.
"Nous appelons à la suppression de l'OMC. Elle ne nous a jamais été d'une quelconque utilité. Son unique souci, c'est d'ouvrir nos frontières aux marchandises extérieures pour détruire toutes nos industries", a-t-il déclaré.
Il a critiqué aussi le Conseil de sécurité de l'Onu, qu'il a qualifié de "corrompu", soulignant son soutien à l'octroi d'un siège permanent à l'UE et d'un à l'Union africaine.

* Les huit partenariats

1.Paix et sécurité
2.Gouvernance démocratique et droits de l'homme
3.Commerce, intégration régionale et infrastructures
4.Objectifs du millénaire pour le développement
5.Énergie
6.Changement climatique
7.Migrations, mobilité et emploi
8.Science, société de l'information et espace

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais veulent encore plus de débit

Tech & Web

L’édition 2016 du Forum national sur la Gouvernance de l’Internet (FGI) au Togo se déroule depuis mercredi à Lomé.

L’urgence n’attend pas

Développement

22 localités vont bénéficier d'équipements publics grâce au financement assuré par le Programme d’urgence de développement communautaire.

L'Allemagne appuie le système de santé

Santé

L'Allemagne va aider le Togo à améliorer sa stratégie de planification familiale et de promotion des droits sexuels et reproductifs.

Méningite : il n’y a pas de fatalité

Santé

La 13e  réunion annuelle sur la surveillance, la préparation et la réponse aux épidémies de méningite en Afrique s’est ouverte lundi à Lomé.