Kodjo, dernier visiteur étranger de Ravalomanana

17/03/2009
Kodjo, dernier visiteur étranger de Ravalomanana

L'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) espérait la semaine dernière "contribuer à une sortie durable de la crise" à Madagascar en y envoyant un émissaire, Edem Kodjo, ancien Premier ministre du Togo. M. Kodjo a bien rencontré lundi le président Marc Ravalomanana retranché dans son Palais d'Iavoloha en périphérie d'Antananarivo, mais la messe semblait déjà dite. Ravalomanana a démissionné mardi et confié ses pouvoirs à un "directoire militaire", cédant après deux mois de crise aux appels de plus en plus musclés de l'opposition et de l'armée.

Ravalomanana a confirmé mardi sa démission et le transfert à "un directoire militaire" des fonctions "du président de la République et de celles du Premier ministre", peut-on lire sur le site de la présidence."Par l'Ordonnance 2009-001 en date du 17 mars 2009, le Président de la république a décidé de conférer à un Directoire militaire les pleins pouvoirs", indique ce communiqué précisant que ce "Directoire Militaire est dirigé par le plus ancien dans le grade le plus élevé, toutes armes confondues".

"Le Directoire militaire exerce cumulativement les fonctions du président de la République et celles du Premier ministre qui leur sont dévolues par la Constitution", ajoute le texte.

"Le Directoire militaire a pour mission d'organiser les Assises nationales aux fins de discuter et d'élaborer les modifications éventuelles de la Constitution, de préparer la révision du Code électoral, de préparer la loi sur les partis politiques, d'organiser les élections qui s'imposent dans les délais n'excédant pas 24 mois", selon la même source.

"Le Directoire militaire peut prendre toutes autres mesures qu'il estime nécessaires en vue d'instaurer un ordre public stable, de favoriser une authentique réconciliation nationale permettant un véritable développement économique et social", ajoute le communiqué.

"Le président de la République, l'appelant au calme, a adressé ses remerciements au peuple malgache, aux collaborateurs, il a remercié la communauté internationale, les partenaires de Madagascar pour tout ce qui a été réalisé jusqu'ici", ajoute le communiqué de la présidence, selon qui cela a été "une décision difficile à prendre" pour M. Ravalomanana.

Plus tôt mardi, le chef de l'opposition Andry Rajoelina était entré dans les bureaux de la présidence au centre d'Antananarivo, suivi de milliers de partisans et salué par les militaires qui avaient pris le bâtiment lundi soir.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Promouvoir la disponibilité de la fibre en accès libre

Tech & Web

Au moment où les autorités togolaises mettent le paquet pour développer la fibre, des experts internationaux douchent les ambitions du pays.

Lutte régionale contre le banditisme et le terrorisme

Coopération

Plus de 200 individus soupçonnés de banditisme et d’activités terroristes ont été arrêtées lors d'une opération de sécurité régionale.

La monnaie unique est sur les rails

Cédéao

Jean-Claude Brou, le nouveau président de la Commission de la Cédéao, a présenté devant les membres du Parlement de l’organisation son plan stratégique.

Prochaine mise en œuvre du WACA

Environnement

La Banque mondiale a annoncé en avril dernier une aide de plus de 50 millions de dollars sous forme de prêt et de don pour aider le Togo à lutter contre l’érosion côtière.