Koffi Essaw attendu au Japon

20/02/2009
Koffi Essaw attendu au Japon

Le chef de la diplomatie togolaise, Koffi Esaw, entame en fin de semaine une visite officielle au Japon destinée à renforcer la coopération bilatérale. C'est le premier déplacement d'un officiel de ce rang à Tokyo depuis de nombreuses années; signe d'un retour du Togo sur la scène diplomatique internationale. M. Essaw quittera Lomé samedi.

Sur place, il s'entretiendra, notamment, avec son homologue Hirofumi Nakasone et avec les responsables de l'ODA, l'Office pour le développement en Afrique. L'ODA supervise le Ticad dont le dernier sommet s'est déroulé en mai 2008. Il a pour but de promouvoir un dialogue politique de haut niveau entre le Japon et les pays africains.Tokyo s'est réengagé au Togo depuis plusieurs mois ; d'abord en faisant une croix sur une partie de la dette togolaise ; ensuite en offrant plus de 2 milliards de Fcfa

pour la construction d'une soixantaine de bâtiments scolaires et la réhabilitation de centres de santé dans les Savanes, la Kara et la région maritime. Les fonds seront gérés par l'Unicef.

« L'Afrique est aujourd'hui le continent de l'espoir et des opportunités. Je voudrais féliciter le Togo car il fait désormais partie des pays africains dont le taux de croissance s'améliore d'année en année », souligne Youshifoumi Yakomara, l'ambassadeur du Japon au Togo.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.