L’Afrique cherche l’appui de l'ONU

12/06/2012
L’Afrique cherche l’appui de l'ONU

Le Conseil de sécurité auditionnera vendredi matin à New York Djibrill Bassolé, sur la situation au Mali avant de donner son aval éventuel à l’envoi d’une force militaire dans ce pays.

M. Bassolé, ministre des Affaires étrangères du Burkina Faso, est le représentant du médiateur de la Cédéao dans la crise malienne, le président Blaise Compaoré.

Lors d’une réunion d’urgence tenue mercredi dernier au Togo, la Cédéao, l’UEMOA (actuellement présidée par le Togolais Faure Gnassingbé) et l’UA sont tombés d’accord pour saisir le Conseil de sécurité de l’ONU ; un feu vert de la communauté internationale avant le déploiement de soldats dans ce pays.

L’intervention militaire a deux objectifs, explique le ministre des Affaires étrangères togolais, Elliott Ohin « Stabiliser le régime de transition en place à Bamako depuis le coup d’Etat et permettre la restauration de la souveraineté sur l’ensemble du territoire ».

Sur ce dernier point, les organisations africaines privilégient le dialogue, mais l’option militaire semble la plus logique.

Le nord du Mali est désormais contrôlé par des groupes et des milices composés de Touaregs, mais également d’islamistes. Lundi, le président du Niger, a même affirmé que cette région pullulait de jihadistes d’afghans et de pakistanais.

Dans ce contexte, on voit mal comment des négociations de paix pourraient s’engager.

Reste donc à obtenir le quitus du Conseil de sécurité, à mettre en place cette force militaire, son financement et sa logistique et à surmonter les réticences de certains membres de l’UA pas très chauds à l’idée de s’engager dans ce bourbier.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Approches innovantes et méthodiques

Développement

Les bénéficiaires de projets de développement initiés par le PNUD ne sont pas assez impliqués dans leur réalisation.

Tony Blair auprès du monde rural

Coopération

Tony Blair a séjourné à Lomé le 17 novembre pour la troisième fois depuis le début de l’année.

Un nouveau marché pour la ville de Bafilo

Développement

L’Etat va investir 450 millions de Fcfa pour la construction du nouveau marché de Bafilo (Nord du Togo, 26.000 habitants).

Le 2 février met les petits plats dans les grands

Tourisme

L’hôtel du 2 février (ex-Radisson Blu) organise à partir de ce samedi une semaine gastronomique pour découvrir les saveurs du Togo et du monde entier.