L'Afrique fait son festival

15/02/2007
L'Afrique fait son festival

Le 24e sommet Afrique-France s'est ouvert jeudi matin à Cannes (sud de la France), en présence du président du Togo Faure Gnassingbé et d'une trentaine de ses homologues. Le président malien Amadou Toumani Touré, hôte du précédent sommet Afrique-France de Bamako en 2005, devait prononcer le premier discours des dirigeants politiques de ce sommet, qui doit s'achever vendredi à la mi-journée. Auparavant, les chefs d'Etat africains avaient gravi les marches du célèbre Palais des festivals de Cannes, accueillis par Jacques Chirac.

Le président malien Amadou Toumani Touré, hôte du précédent sommet Afrique-France de Bamako en 2005, devait prononcer le premier discours des dirigeants politiques de ce sommet, qui doit s'achever vendredi à la mi-journée.Le sommet est consacré à "l'Afrique et l'équilibre du monde" au moment notamment où des pays émergents, Chine en tête, se sont lancés à la conquête des matières premières du continent.

Le conflit du Darfour (ouest du Soudan) et ses répercussions sur le Tchad et la Centrafrique doit être largement abordé, de même que la situation en Guinée où le président Lansana Conté, au pouvoir depuis 23 ans, a décrété l'état de siège face à de violentes manifestations dont la répression a fait plus de 110 morts.

48 des 53 pays africains sont représentés à ce sommet. Les présidents sud-africain Thabo Mbeki, ivoirien Laurent Gbagbo, sont notamment absents, de même que le leader libyen Mouammar Khadafi.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L'Europe un peu plus abordable

Tourisme

459.000 Fcfa, c’est le prix d’un billet entre Lomé et Paris (ou l’Europe) en ce moment sur Air France.

Votez pour eux !

Culture

Toofan a été nominé aux MTV Africa Music Awards dans la catégorie ‘meilleur groupe’

Comment le numérique va changer la vie des agriculteurs

Tech & Web

A Paris, Cina Lawson a expliqué comment la numérique pouvait s'inscrire dans une logique de développement de l'agriculture. 

'Il n'y a pas de fatalité à la famine'

Développement

Le président Faure Gnassingbé a pris part jeudi à New York à un side event sur le thème de l’élimination de la faim.