L’Egypte et l’Afrique doivent développer une coopération sécuritaire

04/08/2015
L’Egypte et l’Afrique doivent développer une coopération sécuritaire

Sameh Shoukry

A la veille de l’inauguration du nouveau canal de Suez à laquelle devrait assister le président Faure Gnassingbé, le ministre égyptien des Affaires étrangères, Sameh Shoukry, a donné des précisions sur les nouvelles orientations de la politique de son pays à l’égard de l’Afrique.

Il a d’abord expliqué que l’arrivée au pouvoir des Frères musulmans avait mis soudainement un terme à la coopération avec l’Afrique

Une erreur que le président Abdel Fattah Al Sisi a tenu à corriger rapidement, a-t-il expliqué.

‘Aujourd’hui, nous revenons en Afrique parce que le futur c’est l’Afrique. L’Egypte va intensifier ses investissements sur le contient et entretiendra des relations beaucoup plus étroites’, a souligné M. Shoukry

Pour le chef de la diplomatie égyptienne, l’ambition affichée est claire : une collaboration renforcée avec l’ensemble des pays d’Afrique, y compris le Togo, mais à la condition que cette région puisse assurer un climat de sécurité pour les investissements.

Le terrorisme islamiste qui frappe l’Egypte, l’Irak ou la Syrie n’a plus de frontières. Il se développe en Afrique de l’Ouest, au Nigeria, au Mali, au Cameroun, au Tchad, indique Sameh Shoukry. Il est donc impératif de mettre en œuvre une coopération sécuritaire.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La musique pour adoucir les tensions

Culture

Un message d’amour et d’espoir en ces temps troublés. Telle est l’ambition de Valentine Alvares à travers son nouveau single sorti jeudi.

Villes de demain

Développement

Les pouvoirs publics ont signé un mémorandum d'entente avec ONU-Habitat pour mieux gérer l'urbanisation galopante.

Faux médicaments : la gendarmerie met la pression sur les trafiquants

Santé

La gendarmerie a saisi récemment un important lot de médicaments contrefaits. Les trafiquants sont de mieux en mieux organisés. 

Nouvelle centrale solaire inaugurée à Assoukoko

Développement

Le président Faure Gnassingbé a inauguré mercredi à Assoukoko (préfecture de Blitta, 200 km de Lomé) une nouvelle centrale photovoltaïque.