L’Iran, « partenaire stratégique » de l’Afrique

14/09/2010
L’Iran, « partenaire stratégique » de l’Afrique

Le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, a reçu mardi à Téhéran le ministre togolais des Affaires étrangères , Eliott Ohin. Au cours de la discussion il a été question de renforcer les liens politiques et économiques entre Téhéran et Lomé.
« Une large et profonde coopération entre l’Iran et l’Afrique est de nature à modifier les relations internationales et les équilibres régionaux », a déclaré le leader de la République islamique évoquant même un « Nouvel ordre mondial ».
M. Ohin participe pendant deux jours au Forum Iran-Afrique qui s’est ouvert mardi en présence de représentants d’une quarantaine de pays africains.
De son côté, le chef de la diplomatie iranienne, Manouchehr Mottaki, a souligné que l’Iran était un « partenaire stratégique pour l’Afrique ».

La dernière visite d’un officiel togolais à Téhéran remonte à décembre 2008. Le chef de la diplomatie d’alors, Koffi Esaw, avait rencontré Mahmoud Ahmadinejad.
Quant au président Faure Gnassingbé, il avait effectué une visite en Iran en 2005.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

D1 : AS Togo Port prend la tête

Sport

Lors de la 14e journée de D1, disputée dimanche, Anges et Sémassi ont fait match nul (0-0).

Travail remarquable

Coopération

Implantée dans une cinquantaine de pays, dont le Togo, PLAN est une organisation non gouvernementale de solidarité internationale qui agit pour donner aux enfants et aux jeunes les plus marginalisés les moyens de construire leur avenir.

SCAPE : lever certains obstacles

Développement

La SCAPE, Stratégie de croissance accélérée et de promotion de l’emploi, est la feuille de route que s’est donné le gouvernement pour assurer le développement économique du pays. Elle nécessite d’importants moyens et le concours actif des donateurs.

Chaude ambiance à la FTF

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) est secouée par une énième crise. L’ancien président de la Fédé, Tata Avlessi, s’oppose à son successeur, Gabriel Améyi,