L’USS Robert G. Bradley mouille à Lomé

01/02/2011
L’USS Robert G. Bradley mouille à Lomé

L’USS Robert G. Bradley, un bâtiment de la marine américaine, a accosté mardi au Port de Lomé pour un peu plus de deux semaines.

Cette esscale s’inscrit dans le cadre des relations d’entraide de l’Africa Partnership Station (APS) 

L’APS est une initiative crée en vue d’améliorer la sécurité maritime en Afrique occidentale et centrale (lutte contre le terrorisme, la piraterie, le trafic de drogue) en renforçant les capacités des marines partenaires de l’US Navy.

L’USS Robert G. Bradley, dont c’est la 4e visite au Togo, est une frégate de 3 010 tonnes, mesurant 138,8 m de long et 13,27 m de large. Sa vitesse est de 29 nœuds/h. 

Mise en mer en 1983, la frégate, dont l'équipage se compose de 23 officiers et de 198 sous-officiers, est dotée de missiles, d'un système de défense antiaérienne, d'appareils de détection hautement sophistiqués, ainsi que d'un hélicoptère. Elle est actuellement commandée par le capitaine de vaisseau Dan Shaffer (photo).
Une cérémonie s’est déroulée au port en présence de l’équipage, de la chargé d’Affaires des Etats-Unis à Lomé, Ellen Thorburn, et des officiels togolais.
«Pendant deux semaines, des marins togolais béninois et ghanéens participeront à des exercices théoriques et pratiques à bord du navire et à terre », a indiqué Dan Shaffer.
L’équipage effectuera également des missions humanitaires dans le pays.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L'Allemagne laboure le Togo

Coopération

Depuis la reprise de la coopération avec le Togo, l’Allemagne est particulièrement active dans le secteur de l’agriculture.

Pendant les Evala, la roue tourne

Sport

Coup d’envoi mardi du Grand Prix de la Kozah, une course cycliste qui mènera le peloton de Lomé à Kara (Nord du Togo).

Schéma directeur sur le numérique

Tech & Web

Une étude sur la mise en place d’un schéma d’aménagement numérique vient d'être rendue publique.

Les greffiers à la recherche de solutions consensuelles

Justice

Les greffiers du Togo souhaitent l’ouverture rapide d’un dialogue avec les pouvoirs publics pour discuter de leur statut.