L'ambassadeur US salue les réformes au Togo

07/07/2008
L'ambassadeur US salue les réformes au Togo

L'ambassadeur des Etats-Unis au Togo, David B. Dunn, a organisé à l'occasion de la fête nationale du 4 juillet une réception. Des centaines d'invités parmi lesquels de nombreux officiels ont pu saluer le diplomate qui achève sa mission à Lomé. Il a fait ses adieux au chef de l'Etat samedi dernier et un dîner a été offert le même jour par le ministre des Affaires étrangères, Léopold Gnininvi. Son successeur est Patricia Hawkins qui ne devrait prendre ses fonctions que dans quelques mois.

Dans son discours, David B. Dunn, a souligné les progrès accomplis par le Togo. « Pendant les douze mois qui viennent de s'écouler, le Togo a connu des progrès impressionnants dans ses efforts pour mettre fin à sa longue crise politique (…)En reconnaissance des réformes qui se sont opérées (…), le Président Bush a ajouté le Togo à la liste des pays éligibles pour bénéficier de l'AGOA », a indiqué l'ambassadeur.Voici le discours prononcé par l'ambassadeur américain

Je tiens à vous remercier d'avoir accepté de vous joindre à moi et à mes collègues pour célébrer le 232ème anniversaire de notre Déclaration d'Indépendance.  Le 4 juillet 1776, les treize colonies de l'Amérique du Nord se sont réunies pour déclarer leur indépendance vis-à-vis de la Grande Bretagne, et pour fonder une nouvelle nation basée sur deux grands principes, à savoir que tous les hommes sont créés égaux et que tout gouvernement doit tirer son autorité du consentement des gouvernés.  La déclaration seule n'était pas suffisante pour obtenir l'indépendance – il a fallu une longue et coûteuse guerre d'indépendance qui a duré huit années.  La réalisation des deux grands principes susmentionnés reste un processus continuel qui a occupé des générations successives d'Américains au cours des 232 dernières années.

Pendant les douze mois qui viennent de s'écouler, le Togo a connu des progrès impressionnants dans ses efforts pour mettre fin à sa longue crise politique. Des élections législatives libres et pacifiques ont eu lieu en octobre 2007. Virtuellement, tout Togolais désireux de voter a pu se faire recenser et voter pour le parti de son choix. Le gouvernement, l'opposition, la société civile, les forces de sécurité, et surtout la population togolaise, sont à féliciter pour la manière dont ils se sont mis ensemble pour faire avancer la cause de la démocratie au Togo.

En reconnaissance des réformes qui se sont opérées au cours des deux dernières années, le Président Bush a ajouté le Togo à la liste des pays éligibles pour bénéficier de l'AGOA. En pratique, cela veut dire que presque tout produit industriel, minier, ou agricole togolais peut entrer aux Etats-Unis exempté de tous quotas et tarifs, sans obligation de traitement réciproque pour les produits américains de la part du gouvernement togolais.     

Au cours de cette année de progrès considérable, le Togo a aussi eu beaucoup de malchance en matière de catastrophes naturelles. L'été dernier, le Togo a connu le premier déclenchement de la grippe aviaire, et en septembre, des pluies torrentielles dans le nord du pays ont causé des inondations qui ont finalement affecté chaque région du pays. Je suis fier de l'assistance d'urgence que mon ambassade et mon gouvernement ont pu apporter pour aider les autorités togolaises à surmonter ces désastres, tout comme je suis fier des efforts de mon gouvernement à aider le gouvernement togolais à mieux s'organiser pour combattre deux autres grands maux qui menacent le bien-être de ses citoyens, à savoir le VIH/SIDA et la traite des personnes.   

L'engagement bilatéral des Etats-Unis au Togo a pris plusieurs autres formes. On peut citer l'assistance que mon gouvernement a apportée au Port Autonome de Lomé pour aider à répondre aux normes du Code International de Sécurité Portuaire. En termes pratiques, les ports qui respectent ce code ont un avantage concurrentiel sur les ports qui ne s'y conforment pas. On peut également citer nos efforts à promouvoir une presse libre et « responsable », un ingrédient indispensable dans toute démocratie, et le soutien que nous avons apporté au système judiciaire, pour réduire considérablement le nombre de personnes en détention provisoire dans les prisons du Togo.

On ne peut pas parler de l'engagement de mon pays au Togo sans mentionner la collaboration que nous avons eue avec nos partenaires internationaux dans le projet PEACE, notamment l'Allemagne, la France, l'Union Européenne, et le PNUD. Je tiens à remercier mes collègues de ces missions pour leur belle collaboration et leur amitié.

En ce qui me concerne personnellement, ceci est mon dernier discours de célébration de notre indépendance au Togo et peut-être même le dernier de mes 30 années de carrière diplomatique.

Je vais bientôt quitter le pays, et le Togo en particulier et l'Afrique en général me manqueront beaucoup.

Le Togo aura toujours une place spéciale dans le cŒur de mon épouse Maria-Elena et dans le mien. Nous avons une grande admiration et beaucoup d'affection pour l'esprit et l'ingéniosité des Togolais, et leur détermination à améliorer leurs vies à travers l'éducation et l'ardeur au travail. Ils méritent un gouvernement qui leur offre toutes les opportunités de réaliser leur potentiel. Les principes et les réformes démocratiques contenus dans l'Accord Politique Global, qui ont été négociés de façon inclusive et démocratique par tous les principaux acteurs politiques au Togo, offrent les meilleures chances de succès, à mon avis. Mon grand souhait, au moment où je m'apprête à quitter le Togo, c'est qu'il y ait un réengagement vis-à-vis du texte et de l'esprit de cet accord, et que sa mise en Œuvre reprenne dans le même esprit d'inclusion et de responsabilité partagée qui a conduit à son adoption. Je suis optimiste quant à l'avenir de votre beau pays.

Dans son discours d'adieu adressé au peuple américain, le Président George Washington a écrit :

« … l'unité… est un pilier principal dans l'édifice de votre vraie indépendance, votre tranquillité au foyer, votre paix à l'étranger ; de votre sûreté ; de votre prospérité ; de cette Liberté à laquelle vous accordez un si grand prix, à laquelle vous vous attachez de manière si cordiale, si habituelle, et si immuable ; que vous cherchez à préserver si jalousement et si anxieusement ; sans tenir compte de tout ce qui peut laisser supposer qu'elle peut être abandonnée ; et à propos de laquelle vous vous renfrognez avec indignation au premier signe d'une tentative d'aliéner une portion de votre pays par rapport au reste, ou d'affaiblir les liens sacrés qui unissent aujourd'hui ses différentes parties. »

C'est sur ces paroles que je dis au revoir à tous mes amis au Togo.

Je vous remercie.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Système électronique de suivi du courrier

Tech & Web

La société des postes du Togo a lancé son service ‘Post Tracker’. Pour les clients, c'est l'assurance de la traçabilité. 

CAN 2017 : tirage au sort le 19 octobre

Sport

Les têtes de série pour la Coupe d'Afrique des nations 2017 ont été désignées mardi. Le Togo se trouve dans le Pot 4 avec l'Ouganda et le Zimbabwe, notamment.

Le Togo modernise ses prisons

Justice

Surpopulation, promiscuité, manque d’hygiène, violences. L'état des prisons n'est pas reluisante, mais c'est en cours d'amélioration.

Les conditions de la relance

Tourisme

Le gouvernement s’est résolument engagé dans le développement et la promotion du secteur touristique.