L’argumentaire de vente d’Elliott Ohin

04/10/2010
L’argumentaire de vente d’Elliott Ohin

« Je me sens très à l’aise dans mes fonctions ». Elliott Ohin (photo), le nouveau chef de la diplomatie togolaise, issu des rangs de l’opposition, n’a pas de complexe. Son appartenance à l’UFC et sa formation économique ne sont pas des obstacles, mais au contraire des atouts pour diriger la politique étrangère du pays.
Ce fils d’ambassadeur, qui a passé près de 15 ans aux Etats-Unis, veut faire bouger les choses dans la bonne direction.
Remotiver les diplomates à l’étranger, instaurer un dialogue et un échange d’informations au sein de son ministère, établir une coopération avec de nouveaux partenaires, telles sont les ambitions d’Elliott Ohin.
De retour de New York où il a assisté en compagnie du Premier ministre, à l’Assemblée générale de l’Onu, il nous livre sa vision de ce que doit être une diplomatie rénovée.
Republicoftogo.com : Vous venez de participer à New York au Sommet sur les OMD et à la 65e Assemblée générale de l’Onu. Quels enseignements tirez-vous de ces deux rencontres internationales ? Peut-on s’attendre à des initiatives concrètes pour parvenir à l’objectif fixé 2015 pour les OMD ?
Elliott Ohin : Ce sont des rencontres basées sur le principe du donner et du recevoir.

La réunion plénière de haut niveau sur les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) a permis aux participants de s’échanger, en quelque sorte, leurs recettes pour éventuellement atteindre les engagements auxquels la communauté des Etats avait souscrit lors du sommet du Millénaire de Septembre 2000.

Ces engagements sont fondés sur la recherche du bien être de tous les peuples.

L’enseignement premier que je tire de ces rencontres est que chaque pays en développement devrait, avant tout, compter sur ses propres efforts. Le second est que l’efficacité de l’appel a l’avènement d’une aide publique au développement est intrinsèquement liée à la bonne gouvernance. L’importance de ce dernier point nous a été régulièrement souligné par les bailleurs de fonds.

Pour répondre a la dernière partie de votre question, je citerai le titre du document final, qui a été adopté a l’issue de la réunion plénière de haut niveau sur les OMD : “Tenir les promesses : unis pour atteindre les OMD.”
En clair, si les promesses des pays nantis sont tenues et si nous sommes unis pour la même cause alors, nous parviendrons à l’objectif de 2015.
Republicoftogo.com : Le Togo va ouvrir dans quelques jours de nouvelles ambassades au Koweït, en Inde et au Japon. La densification du réseau diplomatique est-elle de nature à accompagner la relance économique ?
Elliott Ohin : Juste avant mon départ pour la 65ème session des Nations Unies, via Téhéran, j’ai nommé trois Chargés d’affaires qui, accompagnés d’un inspecteur de mon ministère, sont partis en quelque sorte en éclaireurs dans ces trois pays. Je nommerai les ambassadeurs dans les semaines à venir.

Ces ouvertures d’ambassades sont stratégiques pour notre pays et nous ouvrent d’autres horizons dans le domaine de nos coopérations participatives à notre développement.

L’équipe du MAEC a été étoffée par un conseiller du chef l’Etat (Koffi Esaw, ministre conseiller principal à la Présidence de la République, chargé des questions diplomatiques et de cooperation, ndlr) dans cette mission exploratoire pour installer nos nouvelles représentations.

Republicoftogo.com : Quels sont les projets à court terme du ministère que vous dirigez ; qu’il s’agisse d’ouvertures d’ambassades ou d’établissement de relations diplomatiques ?
Elliott Ohin : Tous les projets a court terme du ministère convergent vers un seul objectif, celui de faire décoller notre pays qui est a la traine dans la sous-région.

Nous sommes une Nation en voie de développement et nous sommes conscients que notre développement doit venir de nous même, mais, par mon ministère, nous pouvons aussi avoir recours à d’autres pays amis pour nous aider.

Les ouvertures d’ambassades et l’établissement des relations diplomatiques vont dans ce sens.

L’implication de la diaspora est aussi un élément très important.

Nous sommes en train de mettre sur pied un mécanisme pouvant faciliter le retour et l’insertion dans notre économie de nos sœurs et frères. Ceux parmi eux qui ont une fibre d’entrepreneurs trouveront bientôt une structure d’accueil pour les inciter à réaliser leurs projets et les autres verront leur compétences et expertises prises en charge par les ministères respectifs et les entrepreneurs locaux selon les besoins.

Notre diplomatie est désormais au service du développement du Togo.

Republicoftogo.com : Vous avez un profil davantage business, est-il aisé de se glisser dans l’habit du diplomate ?

Elliott Ohin : Ce profil « business » dont vous m’affligez me permet aisément de me glisser dans la peau du diplomate.

L’établissement d’une relation commerciale suit exactement le même processus que celui de relations diplomatiques ou de coopération. Dans tout commerce, la connaissance de la clientèle est primordiale.
Mes déplacements fréquents ont justement pour but de mieux connaitre “ma clientèle” qui est en l’occurrence ici d’autres Etats, pour mieux leur vendre mon pays en développant un argumentaire semblable a celui d’un businessman, utilisant son talent de persuasion.

Mieux connaitre sa clientèle débouche sur une confiance mutuelle. Confiance nécessaire pour l’établissement d’une relation commerciale durable ou d’une coopération florissante pour le bien être des peuples.

Vous voyez un businessman peut également être un bon diplomate et je vous assure que je me sens très à l’aise dans mes fonctions.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les hommes qui savent aimer Valentine

Culture

La jeune chanteuse togolaise Valentine Alvares poursuit sa carrière à un rythme impressionnant. Elle vient de dévoiler son nouveau clip.

Tchanilé Banna radié à vie

Sport

L’ancien entraîneur des Eperviers, Tchanilé Banna, organisateur d’un match bidon au Bahreïn en septembre 2010, a été radié à vie par la FIFA.

Un univers musical sans frontières

Culture

Le franco-togolais Jer Ndoti donnera un concert vendredi à l'Institut Français du Togo. Un voyage dans l'univers du jazz et des musiques afri-cubaines.

Le Fonds PISCCA finance 9 projets

Coopération

Plusieurs initiatives locales contribuant à renforcer la société civile et à promouvoir les droits sociaux et économiques viennent de recevoir un coup de pouce.