L’arsenal complet contre les observateurs en Syrie

07/06/2012
L’arsenal complet contre les observateurs en Syrie

Des armes lourdes, des balles perforantes et des drones ont été utilisés contre les observateurs de l'ONU déployés en Syrie, a déclaré jeudi le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon devant le Conseil de sécurité, selon des diplomates.

Les diplomates qui ont assisté à la réunion à huis clos ont indiqué que, selon Ban Ki-moon, cette tactique visait à forcer les observateurs à se retirer de régions où les forces syriennes ont été accusées de mener des attaques.

Selon des responsables onusiens, des véhicules de la Mission de supervision de l'ONU en Syrie (MISNUS) sont pris pour cible quotidiennement ou presque.

M. Ban a aussi déclaré au Conseil de sécurité, où siègent quinze pays dont le Togo, que les observateurs avaient vu des convois militaires syriens approcher de villages et qu'ils avaient essayé de les empêcher de mener des assauts contre des zones habitées mais qu'ils avaient été ignorés.

5 observateurs togolais sont actuellement déployés en Syrie.

Ban Ki-moon et l'émissaire international Kofi Annan ont pris la parole devant le Conseil de sécurité quelques heures après la perpétration d'un nouveau massacre en Syrie qui a fait 55 morts, dont des femmes et des enfants.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La musique pour adoucir les tensions

Culture

Un message d’amour et d’espoir en ces temps troublés. Telle est l’ambition de Valentine Alvares à travers son nouveau single sorti jeudi.

Villes de demain

Développement

Les pouvoirs publics ont signé un mémorandum d'entente avec ONU-Habitat pour mieux gérer l'urbanisation galopante.

Faux médicaments : la gendarmerie met la pression sur les trafiquants

Santé

La gendarmerie a saisi récemment un important lot de médicaments contrefaits. Les trafiquants sont de mieux en mieux organisés. 

Nouvelle centrale solaire inaugurée à Assoukoko

Développement

Le président Faure Gnassingbé a inauguré mercredi à Assoukoko (préfecture de Blitta, 200 km de Lomé) une nouvelle centrale photovoltaïque.