L’axe Lomé-Berlin

17/09/2013
L’axe Lomé-Berlin

L’ambassadeur d’Allemagne au Togo, Joseph Weiss, a donné lundi soir une réception en l’honneur de Günter Nooke, le conseiller spécial pour l’Afrique de la Chancelière Angela Merkel. Plusieurs ministres étaient présents : Affaires étrangères (Elliott Ohin), Administration territoriale (Gilbert Bawara), Kokou Semodji (Planification) ainsi que Koffi Esaw, le conseiller diplomatique du chef de l’Etat. Les représentants de l’opposition étaient également là. On reconnaissait dans l’assistance Jean-Pierre Fabre (ANC) et Dodji Apévon (CAR), notamment.

Lors d’une courte intervention, M. Nooke s’est félicité de la qualité des échanges avec ses interlocuteurs togolais, prélude à un renforcement de la coopération économique et politique.

«Je tiens à remercier M. Nooke et sa délégation parce que pour la première fois, nous avons une délégation, non seulement politique, mais aussi d’hommes d’affaires susceptibles de s’intéresser au Togo et d’y investir », a déclaré Elliott Ohin.

Outre des contacts politiques, Günter Nooke a effectué des visites de terrain, au port de Lomé, l’un des plus importants d’Afrique de l’Ouest, et sur le site de ‘ScanTogo’, filiale du Groupe allemand Heidelberg Cement (le plus important producteur allemand de ciment) qui construit une usine de production de clinker.

Photo (de gauche à droite) : Günter Nooke, Joseph Weiss et Elliott Ohin

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Evala : clap de fin

Culture

Les luttes traditionnelles en pas Kabyè sont presque terminées. Faure Gnassingbé a assisté samedi aux ultimes rencontres.

Vous développez un projet structurant ?

Coopération

Des représentants togolais participeront du 17 au 19 septembre à Genève à la 2e conférence internationale des jeunes francophones (CJF).

26 pays représentés au prochain sommet de Lomé

Cédéao

La Cedeao et la Ceeac tiendront sommet le 30 juillet à Lomé pour discuter terrorisme et lutte contre la radicalisation. 

C'est bien, mais peut mieux faire

Uemoa

Les Etats membres de l’UEMOA doivent renforcer leurs capacités de mobilisation des recettes fiscales.