L'axe Lomé-Washington

28/11/2007
L'axe Lomé-Washington

La relance de la coopération entre les Etats-Unis et le Togo est en marche. Début novembre, le président Faure Gnassingbé s'entretenait à Washington avec Jendayi E. Frazer, sous-secrétaire d'Etat US chargée de l'Afrique. Au centre des discussions, la reprise de relations politiques et économiques normales après des années de gel et une possible adhésion de Lomé à l'Agoa.

Signe de cette détente, un nouveau chargé d'Affaires vient d'arriver à l'ambassade du Togo à Washington ; prémices à la nomination d'un nouvel ambassadeur depuis le départ de Pascal Bodjona en janvier 2005, devenu depuis directeur de Cabinet du chef de l'Etat.Le nouveau chargé d'Affaires, Lorempo Tchabré Landjergue (53 ans), est un pur produit de la diplomatie maison. Ce natif de Mango, marié et père de 4 enfants, est diplômé de l'Ecole nationale d'administration (ENA). Il a effectué toute sa carrière aux Affaires étrangères, à l'administration centrale et a occupé plusieurs postes à l'étranger dont Washington (1991-2000) et Paris (2003-2007)

Sa nomination dans la capitale fédérale est donc une sorte de retour aux sources pour ce diplomate aussi à l'aise en français, en anglais ou en espagnol.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.

La Banque mondiale met le paquet

Développement

La Banque Mondiale (BM) vient d’approuver de nouveaux financements en faveur du Togo. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de 44 millions de dollars.