« L’horloge tourne »

20/09/2010
« L’horloge tourne »

Quelque 140 chefs d'État et de gouvernement, dont le Premier ministre du Togo, Gilbert Houngbo, sont réunis depuis lundi au siège des Nations unies à New York pour faire le bilan des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD). 

Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a appelé les dirigeants du monde à s'engager à nouveau à atteindre les Objectifs du millénaire pour le développement. La conseillère fédérale Micheline Calmy-Rey a plaidé pour que les droits humains soient au centre des OMD.
"L'horloge tourne, il y a beaucoup à faire", a dit M. Ban. "Nous devons envoyer un puissant message d'espoir", "honorons notre promesse", a-t-il dit.
Le président de l'Assemblée générale de l'ONU, le Suisse Joseph Deiss, a lui lancé un appel à plus d'argent du secteur privé pour atteindre ces objectifs.
Dans son discours, la conseillère fédérale Micheline Calmy-Rey a relevé que si les OMD n'avaient pas été atteints, c'était peut-être en raison du fait qu'on s'est "trop concentré sur les symptômes et pas assez sur les causes de la pauvreté et de la misère".
Devant l'assemblée, elle a aussi évoqué l'idée de replacer les droits humains au coeur des OMD. Car la réalisation des objectifs "exige l'effort d'intégrer tous les groupes sociaux. Or dans bien des cas, nombre de personnes sont exclues ou marginalisées, souvent des femmes et des minorités."
Mme Calmy-Rey a aussi fait remarquer qu'au tournant du millénaire, lorsque les OMD ont été adoptés, "l'économie était florissante. Presque tout semblait possible. Même relever le plus grand des défis globaux: réduire la pauvreté."
Les financements innovants sont explicitement mentionnés dans le document final qui doit être adopté d'ici mercredi par les chefs d'Etat et de gouvernement. Il s'agit de taxes sur les billets d'avion, le tourisme, l'internet, la téléphonie mobile et les transactions financières.
Le document final sur les OMD - programme phare des Nations unies dont les objectifs sont encore loin d'être atteints à 5 ans de la date butoir - est loin d'être triomphaliste.
S'il affirme qu'il est possible d'atteindre les huit objectifs du millénaire pour le développement, il admet qu'il y a des retards importants depuis le lancement du programme en 2000.

Gilbert Houngbo n’est pas venu seul à New York ; il est accompagné des membres du gouvernement directement concernés par les OMD, Eliott Ohin (Affaires étrangères), Kossi Messan Ewovor (Agricultutre), Dédé Ahoefa Ekoué (Planification, Développement et Aménagement du Territoire), Kossivi Ayikoe (Environnement) et Bernadette Essozimna Leguezim-Balouki (Enseignements primaire, secondaire et Alphabétisation).
Egalement présent, le conseiller diplomatique du président Faure Gnassingbé, Robert Dussey.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

TogoCel est un supporter enthousiaste

Sport

Togo Cellulaire met la main au porte-monnaie. Son directeur général a remis un chèque de 75 millions de Fcfa au comité de mobilisation de la CAN.

Le Togo au seuil du Compact

Coopération

Le Togo a franchi une étape décisive l’année dernière dans le processus devant conduire à son éligibilité au MCA.

Le PUDC se déploie dans tout le pays

Développement

Le Togo a lancé il y a quelques mois un ambitieux projet dénommé le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.